Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 14 mars 2013 - 12:52 - Mise à jour le 16 mars 2016 - 11:42
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

François, un pape solidaire?

Élu hier à l'issue du conclave, le pape François (ne dites pas François Ier!) a érigé la lutte contre la pauvreté comme l'une des priorités de son pontificat. En prenant le nom de François, le Pape a rendu hommage à St François d'Assise, caractérisé par l'austérité et la pauvreté. Mais être soi-même humble, voire austère signifie-t-il pouvoir mettre en place des programmes efficaces de lutte contre la pauvreté?

François, un pape solidaire?
Selon Bernard Pinaud, délégué général du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD-Terre Solidaire), "Nous sommes convaincus que le pape François, pasteur de l’Église, aura à cœur de porter le souci de tous ceux qui sont exclus sur tous les continents et d’engager encore davantage l’Église dans son combat pour la réforme du système économique et financier mondial. Ses positions connues contre les dérives du néolibéralisme font écho aux efforts de la société civile, notamment latino-américaine, pour plus de justice sociale. Le pape François est d’ores et déjà un pape porteur de la pensée sociale de l’Église". Mais il est à noter que le Pape, alors encore Cardinal Bergoglio, n'a pas soutenu en Amérique Latine le courant "Théologie de la Libération", visant à rendre dignité et espoir aux pauvres et aux exclus et les libérant d’intolérables conditions de vie. Pourtant, le Pape se doit de continuer à soutenir les fort nombreuses ONG catholiques qui, selon que l'on soit croyant, adepte de cette religion, ou non, apportent de par le monde un inestimable soutien aux populations les plus vulnérables. Benoît XVI était d'ailleurs bien connu pour son engagement en faveur de ces organisations, au point qu'on le surnomme parfois "le pasteur des ONG"... De par ses origines argentines et le fait qu'il ait connu la période des dictateurs, alors qu'il officiait à Buenos Aires et se battait pour la non-politisation de l'ordre jésuite, beaucoup espèrent que François continuera d'être très près des pauvres et des réalités de la vie. En Argentine, le cardinal Bergoglio a multiplié par deux le nombre de prêtres vivant dans les bidonvilles, et a même, selon Gustavo Carrara, qui officie dans l'un d'eux, "lavé les pieds des toxicomanes". Selon quelques rumeurs échappées de la Chapelle Sixtine, c'est sur cet engagement que son élection s'est jouée.
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer