Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Le Service Civique : au cœur de l’action gouvernementale auprès des jeunes !

Pour le défilé du 14 Juillet de cette année, 26 jeunes ayant réalisé un Service Civique ou étant en cours de mission ont été mis à l’honneur. Ils ont clôturé le défilé en présentant au Président de la République les médailles des villes décorées de l’ordre de la Libération. Parmi eux, quatre étaient rattachés aux grands corps du ministère de l’Intérieur : les Sapeurs Pompiers, la Gendarmerie, la Police Nationale et la Protection Civile. Leur participation aux célébrations du 14 Juillet marque toute l’importance que François Hollande accorde au développement du Service Civique. Retour sur la conférence de presse organisée la semaine dernière à ce sujet au ministère de l'Intérieur.


La semaine précédente, mercredi 8 juillet, le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner ont présenté le programme de Service Civique dédié à l’Intérieur dans la salle des fêtes de la place Beauvau, en présence des dirigeants des différents services et associations concernés par le programme.

Le Service Civique s’adresse aux jeunes entre 16 et 25 ans qui souhaitent réaliser une mission d’intérêt général sur une période de 6 à 12 mois (un peu plus de 7 mois en moyenne). C’est un dispositif qui permet aux volontaires de s’engager sur la durée pour une cause utile, un « très bel engagement citoyen », selon Bernard Cazeneuve.

L’objectif annoncé par François Hollande à la suite des attentats de janvier afin de renforcer l’esprit citoyen est d’atteindre 150 000 volontaires fin 2016 et 70 000 dès cette année. Comme l’a rappelé François Chérèque, président de l’Agence du Service Civique, la volonté du Président de la République de créer un service civique universel a été réalisée le 1er juin 2015. Désormais, chaque jeune volontaire a théoriquement le droit d’effectuer, s’il le souhaite, une mission d’intérêt général. Pourtant, sur 4 jeunes cherchant aujourd’hui à réaliser un service civique, 1 seul voit sa candidature retenue. Le défi logistique et financier pour atteindre l’objectif présidentiel est donc d’importance. En 2014 déjà, la Cour des comptes relevait pourtant que « la question de la capacité à faire émerger 100 000 missions de qualité, chaque année, se pose ». Un renforcement des moyens de l’Agence du Service Civique est ainsi annoncé dans les semaines à venir et l’ensemble des pouvoirs publics entend se mobiliser pour atteindre cet objectif.

 

Le programme mis en place conjointement par les deux ministères et l’Agence du Service Civique vise trois domaines d’action :

Protéger les populations face aux risques divers

Secours aux populations, en complément des services de l’Etat

Promotion de la citoyenneté (accompagner, accueillir, guider dans les services)

 

Le ministre Patrick Kranner a rappelé toute l’importance de la jeunesse et de changer notre discours sur elle, afin de pouvoir « changer de regard sur nous mêmes ».  « L’idée que se fait une société de sa jeunesse est révélateur de l’état d’esprit de cette société » : le ministre veut croire en la jeunesse, en sa capacité à s’investir dans un projet, à s’engager pour la société. Tout cela lui est permis par le Service Civique et les chiffres le démontrent : 30% de jeunes bénévoles en plus depuis trois ans et demi et ils sont deux fois plus à s’inscrire pour demander à réaliser un Service Civique. Pour un gouvernement qui souhaite, aux dires du Premier Ministre, faire vivre la République en actes (discours du 6 mars), « aller plus loin, faire vivre l’égalité, renforcer la citoyenneté », développer le Service Civique apparaît comme une démarche parfaitement appropriée et concrète.

L’ensemble des services de l’État, hôpitaux, collectivités territoriales et les préfets de régions (délégués territoriaux du Service Civique) sont impliqués dans cette démarche. Patrick Kanner a d’ailleurs salué la mobilisation des préfets de région qui a déjà permis d’engager efficacement le développement du Service Civique, dépassant le plus souvent les objectifs fixés par le gouvernement. Les élèves de l’ENA, école qui vise à former les futurs hauts-fonctionnaires et serviteurs de l’État, se verront confier durant leur stage en préfecture une mission de développement du Service Civique.

Cette année, 200 jeunes sont accueillis en préfecture. Sonia, qui a commencé son service en début de mois à la préfecture de Seine-Saint-Denis témoigne de son plaisir à travailler dans cet environnement et de pouvoir aider ses concitoyens dans leurs différentes démarches administratives.

Dans les rangs de la Police Nationale, 130 jeunes sont accueillis cette année, 200 le seront en 2016. L’essentiel des missions est centré sur la prévention. Prévention des drogues notamment adressée à un public jeune ou prévention des délits comme les cambriolages qui touchent souvent des personnes âgées peu averties. Le jeune volontaire est alors une passerelle entre société civile et police nationale, intermédiaire bienvenu surtout lorsque le public en face a le même âge que lui. Pour le Général de Gendarmerie Denis Favier, l’ouverture du champ des missions et l’allégement des modalités de recrutement augmentent d’autant l’intérêt du Service Civique. Jennifer témoigne alors de son quotidien dans la structure expérimentale de la Maison départementale de la Prévention de Chartres, quotidien qu’elle serait prête à perpétuer même après la fin de son Service.

Des témoignages qui se succèdent au micro, plusieurs points communs ressortent : d’une part se sentir utile dans une mission qui sert l’intérêt général et développer sa confiance en soi, de l’autre découvrir un métier et par la suite pour certains intégrer la fonction publique, passer le concours de gardien de la paix, s’engager auprès des sapeurs-pompiers ou s’orienter vers des professions d’accompagnement, de conseil ou d’encadrement.

Les ministres et François Chérèque ont ensuite signé les conventions cadres avec les organisations partenaires : Office français de protection des réfugiés et apatrides, Office Français de l'Immigration et de l'Intégration, Croix rouge, Ordre de Malte, Protection civile, Prévention routière, Fédération nationale des sapeurs-pompiers. Bernard Cazeneuve est quant à lui reparti avec un T-shirt aux couleurs des 5 ans du Service Civique, après être passé par les jardins du Ministère pour une photo de groupe avec les services du Ministère et les quelques jeunes volontaires invités pour l’occasion. 

, , ,