Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

[ÉCOLE] La classe inversée : le modèle d’une l’école où l’élève participe

[ÉCOLE] La classe inversée : le modèle d’une l’école où l’élève participe
Quant il s’agit d’aborder le domaine de l’éducation, le débat se fait souvent âpre. Chacun y va de son avis, les politiques publiques en la matière semblent constamment évoluer, tergiverser. Et si grâce à une innovation, la solution était le modèle de l’école inversée ?


Accroître la motivation et la disponibilité de l’élève pour l’acquisition de connaissances, voilà l’objectif de l’école inversée. Pour ces promoteurs, n’allez pas chercher plus loin la méthode d’apprentissage la plus efficace. Finies les heures d’ennui à l’école, les devoirs qui n’en finissent pas à la maison… Avec la technologie, bonjour les cours en ligne à la maison et l’interaction et la mise en pratique pendant les heures de cours.

Redonner à l’élève l’envie d’apprendre

À l’heure du tout numérique, capter et captiver l’attention des élèves peut s’avérer difficile quand il ne s’agit que d’un cours magistral devant un tableau blanc ou noir.  Le principe est donc simple : le professeur présente ses cours en quelques vidéos explicatives que ses élèves pourront voir et revoir tranquillement chez eux (pas de honte désormais à repasser les passages mal compris), puis les heures de présence en cours sont l’occasion de mettre en pratique ce qui a été vu, par des exercices en groupe. Le modèle n’est pas contraignant, la participation de chaque acteur est requise (l’enseignant mais aussi l’élève peuvent proposer leur support de cours) ainsi que la recherche des meilleurs outils pour une situation et une classe précises. Le professeur se fait désormais l’accompagnateur de l’élève, pour un soutien beaucoup plus développé et pédagogique, en fonction du profil de l’élève. La participation, les interactions et la mise en œuvre de projets sont les maîtres-mots de ce modèle éducatif.

Les cours en ligne : un véritable phénomène

L’accès à l’éducation ne doit pas être un privilège, ni un ennui. Dans la même logique que les classes inversées, les universités et autres instituts développent désormais une méthode venue des pays anglo-saxons : le MOOC. Entendez le Massive Open Online Courses. Les prestigieuses universités de la Ivy League ont les leurs, mais les universités françaises ne sont plus en reste désormais (Sciences Po, Paris Dauphine, l'Université de Lyon en ont ainsi développés). Des formations de plusieurs semaines s’appuient ainsi entièrement sur ces cours en ligne. Une nouvelle façon d'apprendre et de comprendre le monde, mais aussi et surtout de rendre accessible la connaissance, indispensable au développement de l'individu. Reste peut-être le risque d'apprendre à faire, de développer une technicité, sans connaître les faits, en se détachant de la somme de connaissances indispensables à la réflexion que l'on intériorise plus puisque désormais consultable sur Internet. 

Le concept plaît et intéresse de plus en plus. L'association Inversons la Classe (label Cap’ten) s'est faite porte-parole de ce système pédagogique innovant. Cette année, elle a même organisé le premier Congrès National de la Classe Inversée qui a rencontré un plus grand succès que celui prévu par les organisateurs. Une affaire à suivre!

Découvrez l'apprentissage en s’amusant avec la classe inversée !

Et pour suivre un MOOC sur la classe inversée avec le réseau de l'Éducation Nationale CANOPE, c'est par ici

, , , , ,