Aller au contenu principal
Par Solthis - Publié le 30 juillet 2015 - 09:00 - Mise à jour le 30 juillet 2015 - 13:52
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

15% de coupes pour la Santé Mondiale ! La France doit respecter ses engagements

Le collectif #Santé2015 s'inquiéte des coupes qui se confirment sur les budgets de l'aide publique au développement en santé.15% de coupes sèches sur un budget annuel de 600 millions d'euros se profilent dont : 40 millions de coupe au titre de la contribution 2015 de la France au Fonds Mondial de lutte contre le #VIH #sida, la #tuberculose et le #paludisme 27,5 millions d'euros toujours non décaissés pour l'alliance des vaccins GAVI les engagements financiesr pour la #santé #materno-infantile dont la lutte contre la sous-nutrition et pour la santé sexuelle et reproductive s'arrêtent en 2015 sans être renouvelés.

15% de coupes pour la Santé Mondiale ! La France doit respecter ses engagements

Communiqué de Presse du Collectif #santé2015

Paris, le 29 juillet 2015 – Le Collectif Santé 2015 avait interpellé François Hollande sur la politique de la France en matière de santé mondiale. Afin de lever certaines zones d’ombre du courrier de réponse, le Collectif a rencontré ses équipes en début de semaine. Si les discours se sont voulus rassurants, les coupes budgétaires pour la santé mondiale se confirment. La lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, et la santé des femmes et des enfants au Sahel seraient directement touchées. La santé mondiale, une priorité de l’aide française au développement, vraiment ?

La France amputera notamment sa contribution pour 2015 au Fonds Mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de 40 millions d’euros. 

Ces 40 millions de coupe s’ajoutent à une longue liste d’engagements annoncés mais non tenus :

27,5 millions d’euros ne sont toujours pas décaissés pour Gavi, l’alliance des vaccins ;

Plusieurs projets pour l’accès aux soins des enfants du Sahel ont été signés avec des États de la bande sahélienne mais la France cherche toujours comment les financer.

L’initiative Muskoka (engagement financier pour les droits sexuels et reproductifs, la santé materno-infantile dont la lutte contre la sous-nutrition) va prendre fin en 2015 et ne sera pas renouvelée

Sous couvert d’économies à court terme, ce sont des dépenses plus importantes à venir et des vies qui sont en jeu. L’impact sur les populations avec lesquelles nous travaillons au quotidien sera, lui, clairement mesurable, dont notamment :

416 000 personnes atteintes de tuberculose n’auront pas accès aux traitements

875 000 enfants ne seront pas vaccinés

50 000 enfants ne seront pas traités contre la malnutrition

470 000 femmes n’auront pas accès à la planification familiale

100 000 personnes séropositives qui seront privées de traitement et de suivi médical

Nos organisations appellent le gouvernement à respecter les promesses faites aux pays et populations affectées et à maintenir un engagement financier à la hauteur de ces enjeux. #Santé2015

Retrouvez l'intégralité du Communique de Presse

• Le Collectif santé 2015 est composé d’Action contre la Faim, Equilibres & Populations, Global Health Advocates France, Médecins du Monde, Oxfam France, le Planning Familial, Sidaction et Solthis.

• Son mandat consiste à défendre la santé comme une priorité politique française et à s’assurer qu’elle soit adéquatement financée, en particulier lors des arbitrages budgétaires pour l’année 2016.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer