Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 4 août 2015 - 15:43 - Mise à jour le 9 janvier 2017 - 14:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Après le pain et la café, l’Italie voit arriver la « glace en suspens ».

L’idée est partie de Naples il y a une quinzaine d’années. Un boulanger concerné à lancé le concept du « pain en attente ». Un client achète deux pains, il prend le premier et laisse l’autre pour une personne dans le besoin. Le boulanger affichait ensuite dans sa vitrine qu’il avait un pain en attente et celui qui n’avait pas forcément les moyens de se l’acheter pouvait passer le prendre. Le concept a plu et s’est répandu à travers l’Italie et a même fini par gagner la France. Les cafés ont même repris l’idée. Cet été, ce sont les glaces qui sont mises « en attente ».

Après le pain et la café, l’Italie voit arriver la « glace en suspens ».

L’association Salvamamme, engagée dans la défense des personnes défavorisées, lance « la glace en suspens » dans la lignée du pain et du café. Le principe est le même: quelqu’un achète deux glaces et n’en prend qu’une, laissant l’autre en attente pour qui n’a pas les moyens de s’en offrir une. L’opération s’annonce dès le départ être un franc succès. Des centaines de glaciers mais également de pâtissiers et de bars ont adhéré pour mener l’opération durant tout le mois d’Août.

Le « pain en suspens » était, à l’origine, une vielle coutume napolitaine. Comme quoi, la tradition a du bon et reprendre les anciens usages a permis aux Napolitains de renouer avec elle, de la faire partager et d’inspirer à d’autres l’idée de la solidarité.

 

Source

 

Crédit Photo

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer