Aller au contenu principal
Par FONDATION DE LA 2ème CHANCE - Publié le 17 septembre 2015 - 16:29 - Mise à jour le 18 septembre 2015 - 12:50
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

UNE ORGANISATION DÉCENTRALISÉE : 60 SITES-RELAIS SUR TOUTE LA FRANCE

La Fondation de la 2ème Chance vit notamment grâce aux contributions d’une centaine d’entreprises qui constituent le réseau national de ses partenaires. Parmi eux, un grand nombre a décidé d’aller plus loin et plus concrètement dans sa démarche vis-à-vis de la Fondation, en hébergeant un site-relais. Le responsable de ce site-relais, le « délégué de site », est nommé parmi les salariés du partenaire. Il bénéficiera de l’aide d’un adjoint, salarié ou retraité du partenaire, et ils constitueront une équipe de bénévoles. Des locaux sont mis à disposition pour organiser des réunions et recevoir les lauréats pour réaliser les instructions et parrainages. L'impératif de proximité est ainsi assuré grâce à 60 sites-relais, répartis sur le territoire national. Le Délégué de site assure par ailleurs la représentation de la Fondation auprès de l’ensemble des structures sociales locales. Corinne Fonteneau, Déléguée du site-relais de Nantes, hébergé par Bolloré Logistique Portuaire, nous apporte un témoignage sur sa mission.

UNE ORGANISATION DÉCENTRALISÉE : 60 SITES-RELAIS SUR TOUTE LA FRANCE

« Je n’avais jamais fait partie d’aucune association dans le domaine social ou humanitaire, mais j’aime rendre service et je suis à l’écoute des autres. Je crois que c’est cela qui m’a amené à  la Fondation de la 2ème Chance. Ce qui m’a séduit dans l’action de la Fondation, c’est le côté concret  de notre engagement  en  participant vraiment à la reconstruction d’une personne par notre soutien dans le démarrage de sa nouvelle vie.

J’ai rejoint la Fondation il y a 11 ans, au début comme assistante, l’idée de devoir donner mon avis sur un dossier alors que je ne connaissais rien au « social » m’effrayait un peu, gérer l’administratif du site me permettait de me familiariser avec ce milieu que je ne connaissais pas, et puis, au fil du temps, je me suis investie davantage. Le fait de prendre la direction du site a été et est toujours une grande responsabilité, souvent source d’interrogations afin de toujours le faire avancer le mieux possible, avec toutes les relations que cela implique (siège, bénévoles, partenaires sociaux, porteurs de projets).

Depuis 2004 le site s’est  considérablement développé et couvre actuellement quatre départements de la région Pays de Loire, tous sous ma responsabilité, chacun étant à la charge d’un bénévole adjoint qui assure la coordination des actions de représentations sur le territoire qui est le leur. Les liens sont très étroits et les contacts très fréquents, je suis à leur entière disposition, les échanges avec tous les bénévoles sont très cordiaux. Le dialogue, la disponibilité, la proximité dont je fais preuve en me rendant sur les antennes départementales, permet d’assurer la cohésion du groupe, malgré les distances qui nous séparent les uns des autres.

Étant salariée du Groupe Bolloré http://www.bollore.com, je n’ai pas eu à convaincre qui que ce soit  pour intégrer la Fondation dans mon environnement. J’ai la chance de bénéficier du soutien de l’entreprise qui a vraiment fait tous les efforts logistiques afin que la Fondation soit totalement intégrée à mon poste de travail, ce qui me permet ainsi d’assurer toutes les « casquettes » qui sont les miennes, qu’elles soient d’ordre professionnel ou bénévole dans une transparence absolue, sans que cela ne pose jamais de souci.

La  Fondation a certes changé ma vie en ne me faisant jamais oublier que les laissés pour compte parfois peuvent faire de grandes choses pour peu qu’on leur tende la main, mais elle m’a surtout permis de faire des rencontres merveilleuses, que ce soit avec des lauréats méritants ou des bénévoles dévoués à la cause qui nous lie tous. »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer