Aller au contenu principal
Par Citoyennes pour l'Europe - Publié le 1 août 2016 - 16:52 - Mise à jour le 1 août 2016 - 20:50
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Citoyennes pour l'Europe, lauréate du prix du citoyen européen 2016

Retour sur la cérémonie de la remise du prix du citoyen européen qui a eu lieu le 23 juin 2016, au Bureau du Parlement européen, à Paris. En présence de députés européens dont les 4 députés accompagnant les lauréats, ainsi que Constance le Grip, Christine Revault-d’Allonnes Bonnefoy, et d’une quarantaine d’ambassadeurs juniors et seniors du Parlement Européen, la cérémonie est présidée par Madame Sylvie Guillaume députée européenne, vice-présidente du parlement européen - chancelière du prix du citoyen européen. C’est Pervenche Bérès, députée européenne (S&D, France), qui a proposé la candidature de Citoyennes pour l'Europe et qui présente l'association. « la société civile dans tout son maillage doit être porteuse de la citoyenneté européenne, faisant naître des droits de citoyenneté européenne en Europe au-delà des frontières » « où que nos regards se portent, nous voyons de la violence. Cela nous renvoie au valeurs fondamentales de l’Union Européenne ». Enfin, elle insiste sur la question des femmes sur laquelle l'Union européenne a toujours été très active. La Présidente-fondatrice de Citoyennes pour l'Europe Martine Méheut prend alors la parole avant de recevoir la médaille : "Ce prix, dit-elle, récompense l’activité de l’association créée en 2011, sa contribution au développement, surtout, du plein exercice de la citoyenneté par les femmes."

Citoyennes pour l'Europe, lauréate du prix du citoyen européen 2016

Compte-rendu,

par Catherine Blondel, Secrétaire générale adjointe de Citoyennes pour l'Europe

CEREMONIE DE REMISE DU « PRIX DU CITOYEN EUROPEEN »

LE MERCREDI 23 JUIN 2016

AU PARLEMENT EUROPEEN – BUREAU D’INFORMATION EN FRANCE –

A PARIS, BD SAINT GERMAIN

 Depuis 2008, le Parlement Européen décerne chaque année le prix du citoyen européen à des projets et des initiatives qui facilitent la coopération transnationale ou qui promeuvent la compréhension mutuelle au sein de l’Union européenne. Le prix, qui a une valeur symbolique, vise également à reconnaître le travail de ceux qui défendent les valeurs européennes à travers leurs activités quotidiennes.

En présence de députés européens dont les 4 députés accompagnant les lauréats, ainsi que Constance le Grip, Christine Revault-d’Allonnes Bonnefoy, et d’une quarantaine d’ambassadeurs juniors et seniors du Parlement Européen, la cérémonie est présidée par Madame Sylvie Guillaume députée européenne, vice-présidente du parlement européen - chancelière du prix du citoyen européen.

Les 4 lauréats ont été choisis parmi les 50 lauréats du prix du citoyen européen 2016 du parlement européen.

Alors que la cérémonie se déroule le jour même du référendum britannique, Sylvie Guillaume évoque les heures difficiles pour l’Europe. Certaines enquêtes montrent que les jeunes citoyens ont l’impression que l’Europe ne les protège plus, et n’est plus un espace de démocratie. Ce prix montre qu’ont peut balayer ce portrait plutôt sombre et que certaines initiatives permettent de retrouver un nouveau souffle.

Sylvie Guillaume ajoute « ce prix a aussi mis en avant des lauréats qui défendent la réconciliation entre les peuples, soutiennent les personnes handicapées, se battent contre le racisme, l’intolérance et la radicalisation, pour l’égalité des genres, l’intégration des jeunes et leur participation à la citoyenneté européenne »

Elle présente les 4 lauréats français,

L’association « sur les pas d’Albert Londres », une aventure journalistique proposée pour de jeunes reporters et sur l’histoire européenne.

Durant 2 à 3 semaines, une vingtaine de jeunes aspirants au métier, encadrés par des journalistes et des techniciens professionnels, ont l’opportunité de voyager en Europe pour réaliser des reportages vidéo, écrit, web et photo… il s’agit de permettre à ces jeunes reporters de transmettre un autre regard sur l’Europe.

Le prix est remis à Jean-Claude Méral son président – C’est le député européen Jean-Paul Denanot (S&D France) qui a proposé sa candidature. Il présente l’association.

Alexandre Schon président des jeunes européens-Montpellier, qui a notamment créé un évènement contre les violences faites aux femmes. C’est Virginie Rozière députée européenne (S&D, France) qui a proposé sa candidature. Virginie Rozière insiste sur le charisme de ce jeune homme âgé de 26 ans qui prend des initiatives d’engagements civiques européens depuis l’âge de 13 ans.

L’association Pushing, un projet de coopération transfrontalière (Allemagne, France, Belgique, Luxembourg) qui se déroule dans une démarche d’éducation populaire et citoyenne. Cette association essaie de fédérer les forces vives : 140 bénévoles sur 20 associations. C’est Nathalie Griesbeck députée européenne (ADLE, France) qui a proposé la candidature de l’association et c’est Alexandre Agius son Président qui reçoit le prix, en son nom.

Citoyennes pour l’Europe. Martine Méheut, Présidente-fondatrice

C’est Pervenche Bérès, députée européenne (S&D, France),  qui a proposé sa candidature. Pervenche Bérès prend la parole et présente Martine Méheut, qu’elle connaît, dit-elle depuis des années. « Elle est l’humanité européenne incarnée »

« la société civile dans tout son maillage doit être porteuse de la citoyenneté européenne, faisant naître des droits de citoyenneté européenne en Europe au-delà des frontières »

« où que nos regards se portent, nous voyons de la violence. Cela nous renvoie au valeurs fondamentales de l’Union Européenne »

Enfin, elle insiste sur la question des femmes sur laquelle elle a toujours été très active.

Martine Méheut prend la parole à son tour et dit qu’il faut parler aussi de citoyens, car l’association accueille aussi bien des femmes que des hommes. Elle remercie les adhérents, nombreux à s’être déplacés. Ce prix, dit-elle, récompense l’activité de l’association créée en 2011, sa contribution au développement, surtout, du plein exercice de la citoyenneté par les femmes. « Souvent, les femmes l’ignorent, il n’y a pas une civilisation où les droits de la femme sont aussi développés qu’en Europe » Elles sont donc dans la capacité d’exercer la citoyenneté.

Puis, Martine Méheut s’inquiète du populisme en Europe.

Elle se dit outrée du meurtre d’une députée – Joe Cox –

La démocratie requiert une éducation, or l’Europe manque grandement d’éducation citoyenne  ce qui est très dangereux.

Il faut aujourd’hui développer la citoyenneté, par sa dimension culturelle. "On y travaille", dit-elle. Notamment par les cafés citoyennes pour l’Europe, les saisons au théâtre de l’Odéon, la mise en valeur du patrimoine européen.

La fête du 9 Mai sur l’Europe de la recherche, Place Saint Sulpice, a été très appréciée par le public des adultes et des jeunes.

Ce 23 Juin, dit-elle, marque aussi l’ouverture d’une antenne à Berlin, avec un café citoyennes ayant pour thème « les femmes artistes en Europe »

Martine Méheut termine par l’énoncé des projets importants de l’association.

Mettre en valeur les grandes figures féminines européennes 

Dans 3 ans se tiendront les élections du Parlement européen, et le 40ème anniversaire du vote au suffrage universel. Il faut montrer le rôle éminent qu’ont joué et que jouent les femmes dans la construction européenne.

Organiser des rencontres de partage de bonnes pratiques entre Européennes et Africaines au Mucem à Marseille

Aborder le thème de l’exil par le témoignage de femmes européennes.

La cérémonie se termine par le verre de l’amitié

Lire l'article illustré

Voir la galerie photo

 

 

Rejoignez-nous, devenez membre de Citoyennes pour l'Europe

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer