Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 5 septembre 2016 - 08:10 - Mise à jour le 12 septembre 2016 - 08:52
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[ÉDUCATION] Fonds et fondations pour l’éducation en France : qui sont-ils ?

L’état des lieux 2015 sur « Les fonds et fondations agissant pour l’éducation en France (0-16 ans) » apporte un éclairage nouveau sur ce secteur qui représente 12% des acteurs de la philanthropie française. Réalisée par le Centre français des fonds et fondations, en coopération avec le Centre d’étude et de recherche sur la philanthropie, l’étude a recueilli des données auprès de 192 fonds et fondations sur les 500 identifiés comme engagés en faveur de l’éducation des enfants. Elle révèle des profils et modalités d’action variés et des actions majoritairement orientées vers les collégiens et la réussite scolaire pour tous.

[ÉDUCATION] Fonds et fondations pour l’éducation en France : qui sont-ils ?

Un secteur jeune et dynamique

Le nombre de fonds et fondations investis dans l’éducation a augmenté de 68% depuis 2000 (73% pour l’ensemble du secteur philanthropique français). Deux tiers de ces structures ont moins de 15 ans d’existence. Fondées en majorité par des particuliers (47%) et à 29% par des entreprises, elles prennent principalement la forme de fondations sous égide ou reconnues d’utilité publique, au détriment des fonds de dotations et fondations d’entreprises. L’éducation est leur principale mission : deux tiers d’entre elles déclarent lui consacrer en moyenne 80 000 euros par an (et 40% de leur budget projet annuel).

Agir pour l’égalité des chances est la motivation de 88% des fonds et fondations

66% des fonds et fondations s’impliquent dans la lutte contre l’échec scolaire (dispositifs contre le décrochage, apprentissage de la lecture et des savoirs fondamentaux, inclusion scolaire). 40% s’investissent dans l’innovation et la recherche pédagogique (outils pédagogiques, formation des enseignants, …) et un tiers accompagne les enfants dans des domaines éducatifs à la marge des fondamentaux, comme l’éducation artistique et culturelle ou l’éducation citoyenne, par le sport ou l’environnement (l’éducation scientifique ne représentant que 17% de ces actions).

Une action majoritairement tournée vers les collégiens, avec des disparités régionales fortes 

Un tiers des structures agit auprès des familles. Mais l’’école est le terrain d’action privilégié : 64% des fonds et fondations y interviennent sur le temps scolaire ou périscolaire. L’engagement augmente avec l’âge des élèves : 60% des acteurs interviennent auprès des adolescents - à l’âge où le décrochage scolaire est très visible -, davantage qu’auprès des primaires, et les tout-petits sont délaissés. Ils sont ensuite plus de 80% à poursuivre cet accompagnement auprès des plus de 16 ans.

12% des fonds et fondations indiquent toucher plus de 10 000 élèves par an, mais ce nombre diffère significativement selon les structures. L’étude fait ressortir de fortes disparités territoriales : les actions sont concentrées en zone urbaine au détriment des zones rurales et la carte des coefficients de présence montre que des régions telles que l’Ile de France, Midi Pyrénées ou Rhône Alpes sont favorisées par rapport à d’autres, comme le Nord Pas de Calais.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer