Carte de solidarité : la carte fidélité qui offre un repas aux sans-abri

Carte de solidarité : la carte fidélité qui offre un repas aux sans-abri
L’idée de base est simple mais il fallait y penser : utiliser le principe de la carte de fidélité dans les restaurants pour financer un repas à un sans abri. Intitulé « carte de solidarité », ce concept d’un jeune Lillois se décline sous la forme d’une application gratuite pour smartphones. Grâce à une campagne de financement sur la plateforme participative Ulule qui se termine dans quelques jours, il devrait voir le jour à Lille en octobre 2016, avec l’ambition de se développer ensuite dans le reste de la France.


Aider son prochain en mangeant au restaurant. L’idée est venue à Romain Aymard, alors qu’il passait devant un groupe de sans-abris en allant déjeuner dans un de ses restaurants favoris, sa carte de fidélité pleine en poche : pourquoi ne pas leur offrir le repas gratuit que lui permettait sa carte de fidélité ?

 

Et si grâce à une application solidaire, vous pouviez aider une personne dans le besoin à chaque fois que vous mangez au restaurant ?

Soutenu par la mairie de Lille à laquelle il présente son projet, le jeune Lillois est convaincu que son idée, structurée et encadrée, peut avoir un impact social fort. Il décide qu’elle prendra la forme d’une application gratuite pour appareils Iphone et Android. Une fois celle-ci installée sur son téléphone, il suffira à l’utilisateur, au moment du passage en caisse dans les restaurants partenaires, de scanner un code (fourni par le restaurateur) pour ‘tamponner’ sa carte de fidélité solidaire numérique. Dès que les 10 ‘cases’ de la carte de solidarité seront complétées, au lieu d’offrir un repas gratuit à son client, le restaurateur financera un repas - ou plusieurs repas, selon son choix – pour les sans-abris.

Afin d’optimiser l’efficacité de son projet, Romain Aymard veut proposer des paniers repas adaptés aux besoins ou aux saisons. Il choisit de faire appel à des associations partenaires pour leur préparation et leur distribution. C’est l’association Eole, qui emploie des personnes en situation de réinsertion professionnelle, qui sera chargée de cette mission sur Lille.

 

Encore deux jours pour participer à la campagne de financement sur la plateforme Ulule

Pour financer la première phase de production de l’application, Romain Aymard recourt, début septembre, à la plateforme de crowdfunding Ulule. Le projet y reçoit le soutien de Monabanq, qui le choisit comme coup de cœur, et s’engage à verser 1 euro au projet pour chaque euro déjà reçu (avec un maximum de 1 500 euros). En 24 jours, grâce à plus de 120 contributeurs, le premier seuil de financement est atteint, ce qui garantit que la carte de solidarité verra bien le jour.  Le projet rejoint également le programme de l’association Maillage, qui suit la création et le développement de projets d’économie sociale et solidaire.

Un site internet, www.cartedesolidarité.fr, existe déjà : il permet aux restaurateurs, désireux de s’impliquer dans ce projet solidaire, de s’inscrire pour participer et recevoir le Code solidarité. Sur la plateforme Ulule, le porteur du projet se réjouit que les restaurateurs lillois répondent très favorablement à l’idée, même quand ils ne proposaient pas déjà de carte de fidélité à leurs clients. 

Après le lancement de l’application pilote à Lille en octobre 2016, Romain Aymard a l’objectif de la décliner à Paris puis dans toute la France en 2017, et rêve de pouvoir aider encore davantage de personnes dans le besoin en la développant ensuite à l’international.

 

 

, , , , , ,