Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 7 octobre 2016 - 12:05 - Mise à jour le 13 octobre 2016 - 12:30
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Entretien] J-C Jourde, président de The Estée Lauder Companies France

Le mois d’octobre est celui d’Octobre Rose, campagne mondiale de lutte contre le cancer du sein et de sensibilisation au dépistage précoce, dont c’est la 23è édition. Peu savent que l’évènement est né à l’initiative d’Evelyn H Lauder, belle-fille d’Estée Lauder. La vice Présidente de The Estée Lauder Companies, décédée en 2011, a dédié sa vie à la lutte contre le cancer du sein et créé le Ruban Rose. Un engagement historique que relaie aujourd’hui Jean-Christophe Jourde, Président de The Estée Lauder Companies France. Il est également Président de l’association « Le Cancer du sein, parlons-en » qui organise chaque année en France la campagne d’Octobre Rose. Il revient pour Carenews sur les liens entre les deux structures et l’implication d’Estée Lauder France dans la lutte contre le cancer du sein.

[Entretien] J-C Jourde, président de The Estée Lauder Companies France

« Une femme sur 8 a potentiellement un risque de développer un cancer du sein. Le dépistage précoce permet chaque année de sauver des milliers de vies. » Jean-Christophe Jourde veut rappeler en préambule le message d’Octobre Rose. Diplômé de l’ESSEC et d’HEC, passé par un parcours international – Canada, États Unis, Allemagne -  dans le groupe L’Oréal puis dans le groupe Estée Lauder, J-C Jourde est Président de The Estée Lauder Companies France depuis l’été 2015. Il est responsable du développement et du réseau de distribution des 25 marques du groupe, dont Estée Lauder, Clinique, MAC, Bobbi Brown, La Mer ou Darphin, dont certaines s’impliquent dans Octobre Rose.  Et il préside en parallèle l’association « Le Cancer du sein, parlons-en », fondée en 1994 par The Estée Lauder Companies France et le magasine Marie-Claire. Cette émanation française de la Breast Research Foundation d’Evelyn Lauder a pour objectif de récolter des fonds pour soutenir la recherche médicale sur le cancer du sein et de mettre en place chaque année une campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein.

 

Des opérations de produit-partage récurrentes, ainsi qu’un soutien humain et financier pendant Octobre Rose et toute l’année.

Comme chaque année depuis 23 ans, la marque Estée Lauder a conçu une collection rose de produits-partage, qui seront disponibles à la vente à partir du 3 octobre 2016 : « Nous proposons à la fois des produits iconiques que nous déclinons aux couleurs d’Octobre Rose et des éditions spéciales, sur lesquels nous reversons 10% du prix de vente à l’association ‘Le Cancer du sein, parlons-en’. Nous mettons aussi à contribution les partenaires du retail » expose J-C Jourde. D’autres marques du groupe, Clinique, Bobbi Brown ou La Mer mettent également en place, pour Octobre Rose, des séries limitées de produits-partage. Près de 50 000 euros ont ainsi été récoltés en 2015 par The Estée Lauder Companies France. Une forme de mécénat appelée, selon lui, à se renforcer, chaque marque dans le groupe ayant sa propre action et des initiatives qui s’internationalisent de plus en plus.

Depuis quelques années, la campagne d’Octobre Rose est symboliquement marquée, en France et dans le monde, par l’illumination, à ses couleurs, de monuments ou de sites prestigieux. The Estée Lauder Companies France y apporte son soutien financier en prenant en charge, par exemple, le coût de l’illumination de la Tour Eiffel.

« The Estée Lauder Companies France dédie près de 450 000 euros par an avec les opérations de produits partage à la lutte contre le cancer du sein, en plus des moyens humains mis à disposition tout au long de l’année » précise J-C Jourde. « Octobre Rose est le point d’orgue de notre action, qui bénéficie d’une couverture média importante, mais notre implication dans la lutte contre le cancer du sein prend différentes formes et se poursuit toute l’année » insiste-t-il. Le groupe fournit ainsi des cosmétiques à l’association ‘Belle et Bien’, qui organise des ateliers gratuits de soin et de maquillage pour que les femmes en cours de traitement d’un cancer se sentent mieux.  « Et 78 de nos salariées - soit près d’un tiers du siège - se sont aussi mobilisées pour courir La Parisienne cette année » ajoute-t-il.

 

Une cause inscrite dans l’histoire d’Estée Lauder, qui fédère les salariés

« Cet engagement est dans l’ADN du groupe Estée Lauder » explique J-C Jourde, qui tient à rappeler que c’est grâce à l’action d’Evelyn Lauder que le mois d’Octobre est devenu un rendez-vous annuel d’information sur le dépistage du cancer du sein dans plus de 70 pays. En 1992, Evelyn Lauder a créé avec Self Magazine le Ruban Rose, devenu le symbole de la lutte contre le cancer du sein. Elle a aussi fondé en 1993 la Breast Resarch Cancer Foundation aux États Unis, devenue, sous son impulsion, un organisme majeur de financement de la recherche médicale et clinique contre le cancer du sein. « C’était très important pour elle de promouvoir le dépistage, de rendre la maladie moins taboue et de lever des fonds pour la recherche. C’était le combat de sa vie » déclare JC Jourde, qui se voit aujourd’hui comme « l’ambassadeur d’un groupe familial qui s’est pleinement impliqué dans cette cause ».

Un engagement qui fait sens auprès des salariés de The Estée Lauder Companies France, « à 85% féminin », « qui se sentent donc très concernés par le message que nous portons ». D’autant plus que « 50% des salariés sont de la génération ‘Millenium’, une génération en recherche de sens à travers le travail : les rallier à cette cause qui touche tout le monde les fédère fortement » précise-t-il. Une personne de l’association « Le cancer du sein, parlons-en » dispose d’un bureau dans les locaux du groupe pour mieux sensibiliser les collaborateurs, qui sont par ailleurs tenus régulièrement informés par newsletter des actions du groupe auprès de l’association.  « J’ai aussi proposé qu’ils donnent une journée par an pour aller porter le message : qu’ils aillent, vêtus du T-shirt de l’association, à la rencontre du public distribuer des brochures et informer sur l’importance du dépistage précoce  du cancer du sein » ajoute J-C Jourde.

 

Une double casquette au service de l’engagement contre le cancer du sein.

J-C Jourde mouille régulièrement le maillot à titre personnel en participant à des courses de fundraising associatif. La présidence de l’association « Le Cancer du sein, parlons-en » est sa première incursion dans l’associatif à titre professionnel. « La vocation de l’association est belle, elle touche tout le monde. Et il y a tellement à faire » répond-il pour expliquer son investissement dans ce poste traditionnellement dévolu au Président d’Estée Lauder France. Il porte un regard neuf sur le secteur, qu’il estime « plein de bonnes énergies, mais qu’il faut structurer » et dans lequel il lui apparaît primordial d’être « extrêmement professionnel ». La double casquette de président du Groupe et de l’association lui convient car les fonctions sont « bien distinctes ». Il décrit l’essentiel de son rôle de Président de l’association comme de « sensibiliser, fédérer dans l’entreprise, attirer des partenaires qui adhèrent au projet pour lever davantage de fonds et donner davantage de visibilité à l’évènement Octobre Rose ». Être simultanément Président The Estée Lauder Companies France lui permet d’obtenir « une écoute plus attentive auprès des partenaires et des actionnaires ».

Ce dont il est le plus fier en tant que mécène ? « Que la cause que nous portons soit devenue quasiment générique. Nous sommes derrière le Ruban Rose et Octobre Rose. Peu de gens le savent vraiment, mais nous en sommes à l’origine et portons l’événement. Le plus bel hommage que l’on puisse rendre à Evelyn Lauder, c’est que cela soit devenu un événement international et collectif » conclut J-C Jourde.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer