Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 30 janvier 2017 - 19:49 - Mise à jour le 10 février 2017 - 09:25
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[#STREET] Les casiers solidaires, armoires individuelles pour les sans-abri

La rue est aujourd’hui le lieu où regards craintifs et dédaigneux se croisent. Pourtant, elle est dotée d’un grand potentiel de cohésion sociale. Des actions, de nature artistique ou non, toujours solidaires, sont menées afin de redonner à cet espace de vie toute sa convivialité, en se préoccupant d’abord de ceux qui y vivent. La ville de Lisbonne a installé des casiers réservés aux SDF, disponibles 24h/24, pour qu’ils puissent y entreposer leurs affaires.

[#STREET] Les casiers solidaires, armoires individuelles pour les sans-abri

Le casier comme « maison de rue »

C'est à Lisbonne, près de la gare de Santa Apolonia, que frappe la philanthropie de rue. Au cours de l'année 2016, des casiers de 180 sur 50 cm ont été installés afin de créer un point d'ancrage aux sans-abris, soumis aux lois de la rue. L’installation de ces casiers est justifiée par la géographie de la capitale portugaise, qui est faite de collines, et rend difficile le déplacement avec des sacs encombrants. Les contraintes du port des affaires et du potentiel vol de celles-ci peuvent ainsi être empêchées grâce à cette initiative. Elle permet aux bénéficiaires plus de mobilité, mais aussi de « domestiquer » la rue, qui est leur lieu de vie.

Plus d’espoir pour l’avenir

Le prix pour une douzaine de ces casiers s’élève à 11 700 euros, ce qui restreint leur multiplication. Mais les sans-abri ayant pu bénéficier de l’offre gagnent avec celle-ci une chance de retrouver leur unité, en centralisant leurs effets personnels. D’ailleurs, les concernés par l’offre des casiers sont unaniment contents de cette initiative. Il s’agit d’un premier pas vers la sortie de la rue, même s’il n’est pas question d’une solution à leurs problèmes. La mesure dont est à l’origine l’Association ACA, qui met en place un suivi régulier des sans-abri, représente un espoir de renouer le dialogue entre ceux-ci et les aides sociales. Elle peut les aider à bénéficier des soins, d'aides publiques, voire d’un logement. C’est le cas pour l’un d’eux, Marcio Miguel, 36 ans, qui avec l’aide d’ACA a pu trouver un logement peu coûteux et suivre un programme pour soigner sa toxicomanie. Il est la preuve de la réussite du projet « casiers solidaires ».

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer