Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

JEAN-PIERRE DESBROSSES, NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA FONDATION RTE

JEAN-PIERRE DESBROSSES, NOUVEAU PRÉSIDENT DE LA FONDATION RTE
Après 9 ans à la tête de la Fondation RTE (Réseau de Transport d’Électricité), Dominique Maillard passe le témoin à Jean-Pierre Desbrosses, ancien contrôleur général de la conformité de l’entreprise RTE. La cérémonie s’est déroulée le 31 janvier 2017, au siège de RTE à La Défense.


Un événement qui a rassemblé de nombreuses personnalités du monde rural, associatif et politique

 

Présidée par François Brottes, président du directoire de RTE, cette passation de relais était une première dans l’histoire de la Fondation RTE qui, depuis sa création en 2008, n’a connu à sa tête que celui qui l’a portée sur les fonts baptismaux : Dominique Maillard.  C’est pour lui rendre hommage comme pour reconnaître la qualité et la pertinence de l’action d’une de ses fondations abritées, que le président de la Fondation de France, Philippe Lagayette, avait tenu à être présent.

 

Nombreux furent ceux qui franchirent les portes du trentième étage de la tour Initiale pour s’associer à cet hommage. Etaient ainsi présents, outre des représentants de l’Entreprise tels le président de son conseil de surveillance, Didier Mathus, et de nombreux salariés engagés bénévolement dans son action, des personnalités du monde rural et de l’Économie, Sociale et Solidaire (ESS) qui tenaient ainsi à saluer l’engagement de la Fondation RTE dans ces deux domaines.  On peut citer parmi ceux-ci des membres des comités exécutif et de sélection de la Fondation RTE : Dominique Marmier, président de Familles rurales, Daniel Roguet, vice-président de l’APCA, Denise Saint-Pé, vice-présidente de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR), Vincent Piveteau, directeur de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles, Arnaud Marty, chargé de mission au Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET).

 

A leurs côtés encore, Françoise Bernon, déléguée générale du Labo de l’ESS, Prunelle Gorget, responsable de programme innovation sociale de l’Avise, Jérôme Bonaldi, président du réseau ANDES, Sylvaine Parriaux, déléguée générale d’Admical. Les collectivités territoriales étant des partenaires majeurs des projets soutenus par la Fondation RTE, on nota aussi la présence de représentants d’associations nationales d’élus comme Denis Hameau, président de la commission ESS de l’Association des régions de France (ARF) et vice-président de la région Bourgogne Franche-Comté, Vanik Berberian, président de l’Association des maires ruraux de France (AMRF) et maire de Gargilesse-Dampierre, et  Nathalie Dotres, chargée de mission au sein de Mairie 2000.

 

Sans oublier de citer une fondation partenaire, la Fondation du patrimoine, dont le président, Charles de Croisset avait tenu à être représenté par son directeur du développement et de la communication externe, Julien Guinhut.

 

 

Un bilan plus que positif pour Dominique Maillard, après 9 années passées à la tête de la Fondation RTE

 

C’est devant ce parterre que Dominique Maillard a délivré le dernier discours de sa carrière. Il a d’abord rappelé à toutes et à tous le travail accompli jusqu’ici en faveur du développement économique, social et solidaire des campagnes françaises en s’appuyant sur le bilan des huit années d’action de la Fondation RTE, paru à la fin de l’année 2016 : « Les projets soutenus par la Fondation ont permis le maintien ou la création de près de 5 300 emplois, et 250 000 bénéficiaires ont profité des services, prestations ou produits assurés par les actions menées ». Il a ensuite remercié l’ensemble des acteurs de la Fondation RTE, instructeurs, marraines et parrains, équipe de la délégation générale, et plus particulièrement Nathalie Devulder, déléguée générale de 2008 à  avril 2012, et Frédérique Rimbaud, déléguée générale actuelle, « pour leur implication généreuse, dévouée et efficace ». C’est sur un dernier mot de remerciement envers François Brottes, qui lui a fait confiance en lui offrant la possibilité de poursuivre son mandat pendant une année et demi supplémentaire, que Dominique Maillard devait passer le témoin à Jean-Pierre Desbrosses.

 

Une nouvelle présidence inscrite dans les valeurs de l’Entreprise

 

Diplômé de l’Ecole Nationale de Statistique et d’Administration économique (ENSAE) et titulaire d’un DEA de l’université Paris-Dauphine en Mathématique de la Décision, Jean-Pierre Desbrosses a effectué toute sa carrière au sein des industries électriques et gazières, à EDF tout d’abord, de 1977 à 1999, puis à RTE dès 2000. C’est en qualité de contrôleur général de la conformité qu’il a achevé son parcours professionnel. Désormais président de la Fondation RTE, il commence un nouveau chapitre de sa vie. Convaincu de l’importance de l’engagement d’une entreprise investie de missions de service public en faveur du développement durable des territoires sur lesquels elle intervient, il a, ce soir-là, déclaré vouloir poursuivre et amplifier l’action initiée par son prédécesseur au bénéfice des territoires ruraux et de la société tout entière. Une action qui s’appuie sur « trois valeurs fondatrices », dit-il : « l’engagement des personnes, la pertinence des actions et l’éthique des acteurs ».

 

Pour en savoir plus sur la Fondation RTE

, , , , ,