Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

Société Générale ouvre ses portes aux collégiens des quartiers défavorisés

Société Générale ouvre ses portes aux collégiens des quartiers défavorisés
Une centaine d'élèves scolarisés dans des collèges d'éducation prioritaire de Nanterre et de Colombes ont été invités au siège de Société Générale à l'occasion de la journée Nationale des Jeunes, le 23 mars dernier. Une formidable opportunité pour ces collégiens de découvrir la diversité des métiers de la Banque.




Une ouverture sur le monde de l'entreprise

 

" Jusqu'à présent, je voyais les tours de la Société Générale, de loin. C'est vraiment différent d'être là. On a même visité la salle des marchés !",

s'enthousiasme, Abdallah, 15 ans, élève au collège Paul Eluard de Nanterre. Comme ses camarades, Abdallah découvre pour la première fois l'envers d'un décor familier et pourtant très éloigné de son quotidien.

" Malgré la proximité géographique du pôle économique de la Défense, le taux de chômage des jeunes avoisine les 40% dans certains quartiers du territoire ", constate Jacques de Laboulaye, responsable communication d'United Way Tocqueville.  Un paradoxe que Société Générale a souhaité contribuer à résoudre en ouvrant ses portes à des collégiens issus de quartiers populaires :

"En tant qu'acteur majeur de la vie économique et sociale, Société Générale dont le siège est proche de ces quartiers et qui s’engage pour l’insertion professionnelle, souhaite montrer à ces jeunes que les portes de l’entreprise leur sont ouvertes.", souligne Federica Pavani, chargée de communication Mécénat Solidaire Société Générale.

 

Une action en faveur de l'autonomie professionnelle des jeunes

 

Au cours de la journée, les collégiens ont échangé avec des professionnels aux parcours variés. L'occasion de mieux comprendre le métier de trader ou de conseiller bancaire :

 

" Cela donne de l'espoir. J'ai compris qu'il ne fallait pas se mettre de barrières. Il y a de nombreuses possibilités",

témoigne Asma, 15 ans, élève à Colombes.  Les adolescents ont également participé à des ateliers pédagogiques pour s'initier aux bases de l'éducation financière. Ils ont appris à gérer un budget grâce à Dilemme, un jeu créé par l'association CRESUS, l'une des associations partenaires de la journée. Une manière ludique d'aider les jeunes à se projeter dans la vie active.

 

" L'autonomie financière et professionnelle des jeunes fait partie des priorités de la Fondation Société Générale pour la Solidarité. Une grande partie des associations que nous soutenons œuvrent au quotidien en ce sens. Grâce à cette journée, nous espérons avoir offert à ces jeunes de nouvelles perspectives, afin qu'ils deviennent véritablement les acteurs de leur avenir", conclut Federica Pavani.

, , ,