Aller au contenu principal
Par Tournesol, Artistes à l'Hôpital - Publié le 25 février 2014 - 13:19 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:24
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Un « temps fort » de découvertes et d’échanges au cœur des services hospitaliers

Forte de l’expérience acquise au cours du 1er Festival de Cirque Contemporain à l’Hôpital, l’association Tournesol, Artistes à l’Hôpital a souhaité, avec la résidence de création de Jeanne Mordoj, aller au-delà de cet exploit artistique et technique en travaillant plus en profondeur l’idée de « rencontre ». De l’apprivoisement à l’échange, des relations éphémères se sont construites chaque après-midi, dans une atmosphère de découverte et de confiance.

Un « temps fort » de découvertes et d’échanges au cœur des services hospitaliers

 

Un itinéraire artistique dans l’hôpital Rothschild AP-HP

 

Si les matinées de la semaine de résidence ont été dédiées au travail de création de l’artiste, les après-midis ont été tout entiers consacrés à la rencontre avec les patients, au sein même des services. Quatre groupes, librement constitués et issus de trois unités différentes (gériatrie ou rééducation), ont eu l’occasion de rencontrer l’artiste selon des modalités très simples : durant 10 à 15 minutes, Jeanne Mordoj leur présentait un extrait de l’un de ses soli (Eloge du Poil ou La Poème) ; le temps restant, soit 45 minutes à une heure, était dédié à la discussion, plus ou moins inspirée des formes artistiques, et vouée à nourrir le spectacle de restitution du dimanche. Réinventés chaque jour, ces moments singuliers bénéficiaient de la solidité de leur antériorité artistique, tout en s’appuyant sur la souplesse des petites formes et la capacité d’improvisation de l’artiste.

Une aventure risquée mais réussie, puisque 37 personnes ont participé à ces moments de rencontres dans les services, et 55 sont venues assister au spectacle de clôture du dimanche après-midi en Salle Nation, preuve de la curiosité et de l’intérêt que cette proposition artistique a suscité.

 

Créer un contexte de confiance

 

"Une fois que ce contexte de confiance est posé, ils peuvent s’ouvrir, parce qu’ils savent qu’il y a une espèce de matrice qui va les contenir et qui ne va pas les lâcher. (…) Ce contexte, c’est aussi une attention qu’on donne aux gens. Que ce soit un travail théâtral ou autre chose, le sujet de la rencontre n’est qu’un prétexte" – Jeanne Mordoj

Lire la suite sur notre site internet

 

Des histoires d’œufs : récit d’un après-midi avec Jeanne Mordoj

 

Le vendredi 7 février, par exemple, ces « quelques choses » ont été des histoires d’œufs. Des histoires ? Plus que cela !

Lire la suite sur notre site internet

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer