Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 14 juin 2017 - 06:08 - Mise à jour le 20 juin 2017 - 10:02
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Un collectif de solidarité demande un plan d’urgence pour les migrants

Le collectif Solidarité Wilson, qui distribue des petits déjeuners aux quelques centaines de réfugiés qui se sont regroupés à Saint-Denis, s’est adressé au nouveau président de la République pour réclamer le déploiement d’un plan d’urgence en prévision de l’été qui approche.


Un collectif de solidarité demande un plan d’urgence pour les migrants

Une situation critique au Nord de la capitale

 

« Dans les semaines à venir, avec l’été, les vacances et l’afflux prévisible de réfugiés, les actions citoyennes n’y suffiront plus et les drames ne pourront être évités si les pouvoirs publics ne prennent pas de mesures conséquentes. » Voici selon l’AFP, l’adresse qui a été faite au président de la République par le collectif Solidarité Wilson. Ce collectif d’aide aux migrants est majoritairement composé de riverains de la ville de Saint-Denis. Il distribue des petits déjeuners aux migrants qui dorment dans les rues aux alentours du centre humanitaire situé Porte de la Chapelle. Chaque réfugié rêve de pouvoir accéder à l’un des 400 lits dont ce centre est doté. Or, l’une des membres du collectif a également estimé à 400 le nombre de personnes dans l’attente d’une prise en charge. En attendant, les réfugiés somaliens, afghans ou encore soudanais dorment à même le sol et se nourrissent grâce à la générosité des passants.

 

Un flux de réfugiés à prévoir pour l’été 2017 ?

 

Malgré la récente prise en charge par Emmaüs Solidarités de 248 personnes, le collectif Solidarité migrants Wilson craint une affluence de réfugiés au cours de l’été et tente de mettre en garde le Gouvernement. La situation présente ne permet pas d’accueillir de nouveaux réfugiés alors que l’on peine déjà à loger les réfugiés qui sont déjà sur le territoire. C’est pour cela que le collectif appelle les pouvoirs publics à déployer un plan d’urgence en prévision de ce nouveau flux, afin d’accueillir les nouveaux migrants « dans le respect de la dignité et des droits humains ».

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer