Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 30 juin 2017 - 11:30 - Mise à jour le 4 juillet 2017 - 05:42
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[POSITIVONS] Un Québécois plaque tout pour devenir clown humanitaire

Pour commencer la semaine du bon pied, la Careteam met en lumière chaque lundi une initiative solidaire et réjouissante. Un jeune Québécois a décidé d’abandonner son cirque il y a environ un an pour parcourir le globe à la recherche d’enfants à faire sourire. Aujourd’hui, il est clown humanitaire.

[POSITIVONS] Un Québécois plaque tout pour devenir clown humanitaire

Guillaume Vermette, un clown pour sécher les larmes

 

Guillaume Vermette a 29 ans. Après avoir fait des études de psychologie, il est devenu le propriétaire d’une entreprise de cirque au Québec, avait une vie et un salaire confortable. Et puis, il a décidé de tout vendre pour se consacrer à sa véritable vocation : clown humanitaire. Un rêve vieux de onze ans auquel il n’avait jamais vraiment renoncé. Armé de son nez rouge, il voyage désormais dans le monde entier pour rendre visite aux enfants dans les hôpitaux, les orphelinats, les bidonvilles, les pays en guerre…

 

Clown humanitaire, un métier de passion

 

Les clowns humanitaires sont ces personnes au nez rouge que l’on peut croiser sur des terrains de guerre, dans des hôpitaux… Là où des enfants ont besoin de redevenir des enfants, juste pour quelques instants. Facilement reconnaissables, ils font les clowns pour leur faire oublier les difficultés de la vie et dessiner un sourire sur leur visage. Il s’agit d’un métier dangereux, et stressant, pour lequel il faut avoir une vraie passion, précieux pour les enfants.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer