Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 18 mars 2014 - 09:47 - Mise à jour le 19 juillet 2017 - 06:55
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dis Flavie : c'est quoi le mécénat croisé ?

Nous avons déjà évoqué la fausse impression qu’on a souvent sur le mécénat, celle qui laisse à penser qu’il est consacré à la culture. En période de crise, le mécénat culturel entre lui aussi, bien souvent, en crise et se mue en mécénat dit croisé, c’est-à-dire soutenant plusieurs champs d’action. "La culture est parfois perçue comme un luxe, et les entreprises ont peur qu'on leur reproche des dépenses plus difficiles à justifier pendant des périodes où les priorités sont plutôt au social et à la relance de l'économie" disait Olivier Tcherniak, ancien Président d'Admical, en 2011.

Dis Flavie : c'est quoi le mécénat croisé ?

Nous avons déjà évoqué la fausse impression qu’on a souvent sur le mécénat, celle qui laisse à penser qu’il est consacré à la culture. En période de crise, le mécénat culturel entre lui aussi, bien souvent, en crise et se mue en mécénat dit croisé, c’est-à-dire soutenant plusieurs champs d’action. "La culture est parfois perçue comme un luxe, et les entreprises ont peur qu'on leur reproche des dépenses plus difficiles à justifier pendant des périodes où les priorités sont plutôt au social et à la relance de l'économie" disait Olivier Tcherniak, ancien Président d'Admical, en 2011.  Lorsque les temps sont durs, le mécénat et la générosité se tournent assez naturellement vers les actions sociales.

Attention, le mécénat croisé ne se limite pas à un mécénat qui inclut le domaine solidaire, il peut réunir tous les champs d’actions. Si l’on a tendance à restreindre le mécénat croisé à un mécénat socio-culturel, il ne faut pas perdre de vue que c’est par définition un mécénat qui touche deux domaines, voire plus. Beaucoup d’institutions le pratiquent, qu’elles y apposent le label ‘mécénat croisé’ ou non.

Dans le spectacle vivant comme dans les musées, le mécénat dit croisé concerne l’accès et le développement des publics. Le théâtre de l’Odéon, par exemple, offre quatre programmes incorporant des axes sociaux et culturels.

L’inquiétude qui pèse sur le mécénat croisé, c’est qu’il se fait au détriment du mécénat culturel. La culture, nid historique du mécénat, se fait supplanter par la solidarité. Le danger, c’est la perte de vitesse du soutien à la création et à la diffusion. La nuance que l’on peut apporter aux chiffres et aux constats, c’est celle de la classification. Lors de la réalisation de statistiques, dans quelle catégorie sont placés les mécénats croisés ? Que cela soit du côté des entreprises qui répartissent leur budget mécénat ou de celui des organisations qui étudient celui-ci, faire ressortir clairement le manque à gagner semble une tâche épineuse. Le mécénat croisé est une tendance plutôt récente, et le recul nécessaire n’est pas encore assez grand.

Sans limiter le débat à mécénat croisé/spécialisé, on peut raisonnablement dire qu’il faut intégrer le mécénat dans un réseau aux enjeux divers mais complémentaires. Le mécénat paraît s’adapter et évoluer en fonction de « l’offre et de la demande ». Il est important de faire front sur tous les domaines, mais aussi de garder une spécialisation car les mécènes ont des critères très variés pour choisir les bénéficiaires de leur soutien.

Flavie Deprez

Des questions sur le mécénat, le monde associatif ou la philanthropie ? Toutes les semaines retrouvez les réponses de Flavie DEPREZ :

28 ans, un parcours universitaire varié - Sciences Po Lille (administration publique), Paris-Dauphine (option politique et culture), Master’s program of Cultural and Creative Industries au King’s College à Londres ... Une expérience professionnelle multiple en fundraising (Children’s Discovery Center à Londres, Lille 3000) et en politique culturelle au sein du Secrétariat général du Ministère de la culture et de la communication (chargée de mission de valorisation du patrimoine immatériel culturel) ...  Flavie a remporté l’Oscar du Mécénat Culturel Jacques Rigaud de l’Admical en 2012 avec l’entreprise Doublet, dont elle était la responsable du mécénat. 

Experte, elle accompagne aujourd'hui en tant que consultante indépendante les différents acteurs concernés dans des partenariats de mécénat aux enjeux croisés.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer