Aller au contenu principal
Par Auxilia une nouvelle chance - Publié le 22 septembre 2020 - 16:35 - Mise à jour le 23 septembre 2020 - 13:32
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

BERTHET la belle rencontre de l’été

L’ancien détenu BERTHET, à travers ses bandes dessinées, présente le chemin qui l’a conduit vers sa Liberthet. Retour sur le parcours d’une réinsertion réussie.

L'équipe d'Auxilia rencontre le dessinateur Berthet One

Début septembre, nous avons eu l’honneur de recevoir dans les locaux d’Auxilia, la visite du dessinateur Berthet One. Cet ancien détenu qui a vécu une réinsertion exemplaire, nous a raconté son parcours avec émotion. Je me fais une joie de vous partager son histoire.

Berthet, originaire du Congo, a grandi à La Courneuve dans une famille nombreuse. Enfant, dès que l’école finissait, il se hâtait de rentrer à la maison pour ne pas manquer Récré A2 l’émission télé présentée par l’animatrice Dorothée. Dans ce programme, Berthet était fasciné par l’illustrateur CABU qui réalisait des caricatures en direct. Ce fut le déclenchement de sa passion artistique. Plus jamais, il n’allait lâcher son crayon.

Par exemple, pour être comme ses camarades de classe qui portaient les célèbres chaussures à trois bandes, Berthet sortait son feutre et créait lui-même trois bandes sur ses basquets bon marché, afin de faire partie du groupe… Mais un jour qu’il était en classe de neige, l’humidité des flocons a effacé les bandes et déclenché les moqueries des autres enfants. Devenir riche devint petit à petit une obsession… Les moyens utilisés finirent par le conduire en détention pour plusieurs années.

Dès son arrivée en prison, Berthet a profité de son temps pour dessiner quotidiennement et perfectionner ses qualités. Son travail va plaire, puisqu’il réussira à vendre ses œuvres (bien qu’il soit encore derrière les barreaux) en 2006, lors de l’exposition « Talents Cachés » à Issy-les-Moulineaux. Il sera plus tard, en 2009, reconnu par ses pairs en obtenant le premier prix de la première édition du concours « Trans-Murailles » organisé en marge du Festival International de la BD à Angoulême. Il a créé une bande dessinée qui dépeint avec précision et humour l’univers carcéral. Cette BD parue à sa sortie de détention, a eu un beau succès avec plus de 10.000 exemplaires vendus. Cette œuvre s’intitule « ’L’Évasion, journal d’un condamné »’ (à noter que l’on peut toujours la commander sur internet).    

Berthet aura la chance de rencontrer l’idole de sa jeunesse CABU, qui peu de temps avant sa mort tragique, signera la préface du tome 2 de la BD, sortie en 2015, « L’Évasion, vive la Liberthet ».

Aujourd’hui, Berthet One de son nom d’artiste est très actif : ses tableaux sont vendus à Drouot ; ses œuvres sont exposées dans des galeries ; régulièrement, il réalise des fresques murales qui égayent la région parisienne ; et de nombreux projets sont en phase de publication dont une histoire des droits de l’homme expliquée aux enfants et une histoire des virus racontée aux adolescents. Il a partagé la primeur de quelques illustrations à l’équipe d’Auxilia ; c’est très prometteur.

Sa réussite ne lui a pas fait oublier ceux qui sont toujours incarcérés, car il a créé l’association MAKADAM qui lui permet de proposer des ateliers de bande dessinée en détention avec beaucoup de succès. Dans son discours aux détenus, pour les motiver, il met l’accent sur le don de chacun et les encourage à profiter de leur temps d’incarcération pour le découvrir et le développer.

Devenu une fierté pour sa famille, Berthet a même pu développer des plantations fruitières au Congo et faire ainsi travailler la population locale.

Berthet est le symbole d’une réinsertion réussie et nous sommes heureux de vous annoncer que de beaux projets sont en préparation avec lui ; projets dont nous vous parlerons avec plaisir prochainement.

Par Stéphane d'Auxilia

 

Pour suivre l'actualité de Bertet One

Instagram : @berthetone

Twitter : @BerthetOne

Facebook  :  @Berthet.BD

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer