Aller au contenu principal
Par ETATS SAUVAGES - Publié le 11 juin 2020 - 13:27 - Mise à jour le 11 juin 2020 - 13:27
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Biodiversité des forêts en France : il est urgent de préserver les vieux arbres et le bois mort grâce à des espaces protégés

La France abrite 20 % des espèces menacées d'Europe et l'érosion de cette biodiversité forestière mal protégée s'accélère. Changement climatique et activités humaines sont les principales menaces qui pèsent sur ces écosystèmes. Un quart de la biodiversité forestière dépend des bois morts, et donc du vieillissement des forêts. Comment protéger ce vivant si méconnu ? Pour répondre à ce défi, l’association Etats Sauvages s’engage pour la préservation de la biodiversité de nos forêts et lance le projet Forêt Sauvage. L’objectif : passer à l’action en achetant des parcelles forestières par financement participatif, qui seront laissées en libre évolution afin de protéger ces espèces en danger.

Laisser vieillir les forêts : un enjeu de préservation de l’environnement

Contrairement à certaines idées reçues, les arbres anciens, voire en décomposition ont un rôle crucial à jouer dans la sauvegarde de la biodiversité des forêts. Les îlots de sénescence sont des peuplements laissés en libre-évolution, sans aucune intervention humaine et ce jusqu’à leur écroulement. Ils se composent notamment d’arbres représentant un fort intérêt d’un point de vue biologique, véritables sites protecteurs de la faune et de la flore, mais ayant une faible valeur économique. C'est justement ce qui intéresse l’association ETATS SAUVAGES.

Ces dernières années, les scientifiques ont en effet mis en lumière le rôle fondamental des arbres les plus vieux dans le stockage du carbone[i]. Le captage du CO2 augmente continuellement avec la taille et l’âge des arbres ce qui offre le double avantage de disposer de puits de carbone actifs : séquestration déjà réalisée dans le tronc et les racines, et stockage annuel d’une quantité nouvelle de carbone.

Le cycle naturel des forêts tempérées est en théorie de de 500 à 700 ans. Malheureusement en France, il existe très peu de forêts où l’Homme n’est pas intervenu pour raccourcir ce cycle. Les arbres sont coupés de plus en plus tôt, bien avant leur maturité écologique. Nous avons besoin de laisser vieillir nos forêts.

En effet, si la forêt française a doublé depuis 1850, passant, en métropole de 8 à 17 millions d'hectares, sa vitalité et sa santé sont mises à rude épreuve. Fortement impactée par la main de l'Homme, elle est façonnée par et pour ses usages économiques (exploitation du bois, chasse) au point d'en oublier ses rôles essentiels. Pourtant les services et fonctions écologiques des écosystèmes forestiers dépassent largement la production de bois. Que ce soit pour l'amélioration de la qualité de l'air, la préservation d'une forte biodiversité, la filtration des eaux et la régularisation de leur circulation, la stabilité des sols, le stockage du carbone ou encore les fonctions sociales... les forêts nous sont indispensables.

Aujourd’hui, en France, c’est plus de 90 % de la surface forestière qui est utilisée pour la production de bois. Et seulement 0,2 % est considéré à l’état naturel ce qui favorise peu les espaces pour la préservation de la biodiversité. Nombre d’espèces dépendent des forêts matures et sénescentes. Animaux, champignons et bactéries qui recyclent la matière organique participent à la création des sols forestiers. Associés aux végétaux, ils contribuent à diminuer la quantité de CO2 atmosphérique.

 

Des citoyens engagés qui agissent !

L’actualité nous rappelle chaque jour l’urgence d’agir. Nous assistons à la destruction des milieux naturels de notre planète, à l'étranger mais également en France. Loin de laisser ce sentiment d'impuissance les gagner, les membres de l’association Etats Sauvages ont décidé de se mobiliser pour préserver nos forêts. Ce projet s'inscrit dans une démarche citoyenne volontaire, active et résolument optimiste de sauvegarde de la Nature. 

Beaucoup de projets se concentrent sur des plantations d’arbres. Or les services attendus pour ces jeunes plantations mettront des décennies à atteindre les bénéfices générés par des écosystèmes aujourd’hui matures. Pour inverser la tendance actuelle et cette sixième extinction de masse à laquelle nous assistons, il est urgent de protéger nos forêts durablement et de les laisser vieillir. Le projet Forêt Sauvage a pour objectif de créer davantage de réserves de biodiversité sur notre territoire. Grâce à un financement participatif ouvert sur l’année 2020, l'association ETATS SAUVAGES se porte acquéreur de parcelles en France qui seront rendues à la naturalité.

En effet, pour qu'une forêt soit riche et diversifiée, il est nécessaire qu'elle conserve ses vieux arbres et son bois mort sur pied ou au sol. C'est cette naturalité qu’ETATS SAUVAGES souhaite développer en achetant des forêts, en valorisant des îlots de sénescence et les protégeant durablement. Favoriser la biodiversité, c'est favoriser le retour d'espèces inféodées aux forêts matures et sénescentes. C'est aussi renoncer à intervenir comme à prélever bois et autres produits de la forêt. En résumé : laisser faire la nature, et lui faire confiance pour s’autogérer.

Forêt Sauvage est l’engagement actif de citoyens désireux de protéger la biodiversité forestière.

 

[i] Etude parue en 2014 dans Nature / Rate of tree carbon accumulation increases continuously with tree size

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer