Aller au contenu principal
Par Agence LIMITE - Publié le 8 avril 2020 - 12:29 - Mise à jour le 8 avril 2020 - 12:45
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en œuvre ?

Les acteurs de l’intérêt général (associations et fondations comme mécènes) sont, par la nature même des sujets qu’ils traitent, confrontés à des situations sensibles. Ces dernières ne se transforment pas nécessairement en crise médiatique, heureusement, mais lorsque cela arrive, si leur communication n’est pas bien gérée, cela peut avoir des effets négatifs très concrets (baisse des dons et/ou du nombre de bénévoles, abandon par certains partenaires, etc.) et laisser des traces durables.

Communication de crise : comment la préparer, comment la mettre en œuvre ? Les conseils de l'Agence LIMITE

En situation de crise, gérer sa communication est donc essentiel, mais prévenir les risques avant qu’elle n’éclate l’est tout autant : une crise médiatique sur deux aurait pu être évitée !

Bien entendu, quand on parle de « communication de crise », il ne faut pas penser uniquement aux médias, mais bien à tout votre écosystème, à commencer par les réseaux sociaux.

Dans le contexte actuel, LIMITE est très sollicitée sur l’accompagnement en communication de crise ; nous voulions donc partager avec vous trois idées clés :

  1. Le danger est parfois de mal évaluer le risque.

Pris dans la résolution technique d’une situation sensible, vous pouvez risquer de sous-estimer le potentiel médiatique du sujet. 

À l’inverse, une crise peut être « techniquement » grave pour votre organisation, mais avoir peu de chance d’intéresser l’opinion ; il peut y avoir un effet de loupe qui vous conduit alors à communiquer sur une situation qui n’aurait pourtant peut-être jamais été connue autrement. 

Toute crise médiatique d’ampleur est toujours la résultante de la conjonction de 3 facteurs :

  • Le sujet de la crise rencontre une sensibilité forte des publics clés de l’organisation
  • Cette situation risque d’avoir un impact sur un secteur, projet, moment stratégique
  • Il existe (ou peut exister) un événement déclencheur ?
  1. L’opinion ne vous en voudra pas de ne pas réussir, elle vous en voudra de ne pas agir !

Vos publics jugeront davantage votre association ou fondation sur votre gestion de la crise que sur l’objet de la crise elle-même.

  1. Que souhaitez-vous qu’il reste de positif comme trace dans l’opinion, pour l’organisation, à l’issue de la crise ? Qu’êtes-vous prêts à sacrifier en dernier ?

Ce sont les deux premières questions à vous poser pour construire une stratégie de communication de crise efficace.

Alors, comment vous situez-vous ?

 

Prévenir ou gérer une crise.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer