Aller au contenu principal
Par Fondation Bouygues Telecom - Publié le 13 novembre 2020 - 11:35 - Mise à jour le 13 novembre 2020 - 11:46
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dépister le diabète : un enjeu majeur de santé publique

Le diabète est un mal bien plus répandu qu’on ne le croit – 1 français sur 10 en est atteint. Mais parce que la maladie est invisible, près d’un million de personnes est concerné et ne le sait pas, se mettant en grave danger. Le dépistage est donc crucial, particulièrement dans les circonstances actuelles où être diabétique est un facteur aggravant en cas de Covid-19. Lions International Dépistage et Recherche – LIDER Diabète organise toute l’année des dépistages massifs, partout en France. Soutenue par la Fondation Bouygues Telecom, grâce au parrainage d’un collaborateur, l’association a subi cette année une baisse drastique de ses dépistages grand public en raison de la crise sanitaire.

Un dépistage LIDER Diabète en 2019

200 000 cas de diabète déclarés chaque année en France

La prise en charge précoce de la maladie est primordiale. Car ses conséquences, lorsqu’elle n’est pas traitée, sont dramatiques. Le diabète serait responsable de 10 000 amputations et de 1000 cas de cécité chaque année. Un français meurt toutes les 17 minutes des suites du diabète.

Or diagnostiqué à temps, le diabète peut être équilibré et géré au quotidien. Albert Misseri, fondateur de l’association LIDER Diabète et diabétique depuis plus de cinquante ans, en est le témoin : « Plus vite on le sait, plus vite on se soigne, plus belle et plus longue sera la vie. »

En mars 2020, à la veille du premier confinement, LIDER Diabète a déjà à son actif 472 000 dépistages organisés dans toute la France. Ces tests grand public, faits par simple mesure de glycémie capillaire, ont conduit à diagnostiquer 22 000 personnes à risque qui l’ignoraient.

Olivier Baudet, collaborateur Bouygues Telecom, a sollicité la Fondation Bouygues Telecom en début d’année pour soutenir ces dépistages. Il a répondu à l’appel à projets organisé chaque année pour tous les salariés Bouygues Telecom engagés en faveur d’une association. Il est entré en contact avec LIDER Diabète à l’occasion du salon des maires des Alpes-Maritimes où l’association a dépisté 18 diabétiques, dont un cas très grave qui ne le savait pas. Depuis, il propose régulièrement son aide et suit de près l’actualité de l’association : « Je suis très sensible à la cause du diabète car ma fille est touchée par cette maladie chronique. Je soutiens le travail de dépistage de LIDER Diabète, qui permet aux personnes atteintes sans le savoir de se soigner au plus tôt. Leur travail est fondamentalement utile et pragmatique. »

Crise sanitaire : un coup d’arrêt brutal dans le dépistage

Ce samedi 14 novembre 2020, comme chaque année, c’est la journée mondiale du diabète. Cela aurait dû être l’un des nombreux temps forts de l’association, réunissant chaque fois 3000 infirmières, près de 1000 médecins et plus de 600 clubs Lions Chevaliers LIDER Diabète, tous bénévoles.

Mesure de glycémie (2019)

 

Mais depuis mars dernier, la crise sanitaire a considérablement réduit les dépistages programmés.

« Nous nous étions fixés 150 000 dépistages mais nous avons pu en réaliser seulement 30 000 depuis le coronavirus », témoigne Albert Misseri.

Inquiet, le fondateur de l’association nourrit beaucoup de regrets quant à ces rendez-vous manqués. « Je ne sais pas quand nous allons pouvoir redémarrer. »

Si le diabète est un facteur aggravant de la Covid-19, son dépistage aléatoire et d’envergure par LIDER n’est paradoxalement pas possible, puisque tout rassemblement dans les lieux publics est proscrit. Un coup dur pour l’association, mais aussi une occasion de repenser ses dépistages afin de s’adapter au contexte.

 

Réfléchir dès aujourd’hui à un dépistage amplifié partout en France

Une chose est sûre : le grand public n’aura jamais autant entendu parler du diabète que ces derniers mois. Et se faire dépister est devenu un geste de santé publique. LIDER Diabète entend capitaliser sur cette médiatisation inattendue afin d’aller encore un peu plus loin dans la prévention par le dépistage communautaire. Plusieurs pistes sont d’ores et déjà envisagées, en attendant de voir ce qui sera possible dans les mois à venir.

« Le mois d’avril est en temps normal un mois-clé pour le dépistage du diabète. Je ne sais pas si on pourra le faire en 2021, mais nos bénévoles restent mobilisés, ils sont déjà dans les starting-blocks ! »

Plus que jamais, les Lions Chevaliers LIDER Diabète ont la volonté de diffuser leur leit-motiv le plus largement possible : « DIABETIQUE ? Plus Vite on le sait, Plus Vite on se soigne, Plus belle et Plus longue sera la vie ! »

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer