Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 24 février 2021 - 08:00 - Mise à jour le 24 février 2021 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EN IMAGES] La Licra utilise la technologie du deepfake et du morphing pour sensibiliser au racisme ordinaire

Dans sa nouvelle campagne “Démasquons la peur”, la Licra souhaite démontrer que le véritable ennemi n’est pas la différence, mais la peur de l’autre.

Quatre affiches, reprenant des préjugés courants, accompagnent le film. Crédit photo : Philippe Guéguen.
Quatre affiches, reprenant des préjugés courants, accompagnent le film. Crédit photo : Philippe Guéguen.

 

Le racisme a évolué depuis quelques années. Les personnes se déclarant racistes diminuent, mais une nouvelle forme est apparue : le racisme ordinaire, qui s’appuie sur la peur de l’autre et s’alimente de l’actualité, des débats et surtout, des préjugés. 

Pour sensibiliser et lutter contre cette forme de racisme invisible, la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme (Licra) et Publicis Conseil ont imaginé une campagne avec une vidéo et quatre affiches.

« Démasquons la peur »

La Licra et Publicis Conseil ont choisi d’utiliser la technologie du deepfake et du morphing dans une courte vidéo en noir et blanc. Connue pour être notamment utilisée afin de manipuler l’information, la technologie du deepfake permet de « truquer » des vidéos en superposant des audios à des vidéos existantes. Le morphing, quant à lui, est une technologie permettant de transformer une vidéo ou une photo. 

En associant ces deux technologies dans ce film, plusieurs visages se succèdent et une voix-off énonce les préjugés qu’on leur assignent : « Pour certain je peux être celui que l’on dévisage dans le métro quand un message audio dit de faire attention aux pickpockets, pour d’autres ceux que l’on évite dans la rue car il incarnerait l’insécurité ou encore, celui, à la tête de grand lobby, contrôlerait les grands médias et la finance. »

"Démasquons la peur"
Crédit photo : Philippe Guéguen.

 

À travers cette campagne, qui s’accompagne de quatre affiches, le Licra souhaite ainsi illustrer une forme de racisme guidé par la peur : 

Vous me connaissez et certains savent parfaitement utiliser mon pouvoir de manipulation pour véhiculer des théories complotistes, pour faire vendre, pour créer de l’audimat. On me donne l’apparence que l’on souhaite, puis on essaie de me faire entrer dans votre tête, alors que je ne suis pas réel. Voilà, maintenant vous savez qui je suis, je suis la peur.

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer