Aller au contenu principal
Par Fondation Groupe Primonial - Publié le 7 décembre 2020 - 11:58 - Mise à jour le 7 décembre 2020 - 12:12
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[ENTRETIEN] Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents

Créée en mai 2020 dans la continuité de la Fondation Financière de l’Echiquier, la Fondation Groupe Primonial est engagée en faveur de l’éducation, l’insertion socio-professionnelle et la santé. Pour soutenir et favoriser l’égalité des chances post-bac, la Fondation soutient et pilote l’association Maisons des Jeunes Talents, un programme qui propose aux élèves boursiers admis en classes préparatoires aux grandes écoles à Paris d’être hébergés et accompagnés gratuitement durant leur prépa. Anne-Laure Jacopy en est la coordinatrice. Elle revient sur le quotidien des élèves – et le sien –, tout au long d’une année 2020 marquée par la crise sanitaire.

[ENTRETIEN] Anne-Laure Jacopy, coordinatrice des Maisons des Jeunes Talents
  • Comment se déroule le confinement dans les Maisons des Jeunes Talents ?

Celui-ci est très différent du premier puisque cette fois-ci nos lieux d’hébergement sont restés ouverts. Je me rends dans les Maisons pour prendre des nouvelles des élèves, leur apporter des masques et du gel hydroalcoolique, vérifier que tout se passe bien. On a mis en place des mesures et un protocole pour éviter au maximum que le virus circule dans les Maisons. Cela me permet de garder le contact avec nos élèves, ce qui rend ce deuxième confinement un peu plus facile. Lors du premier, nous avions été contraints de fermer nos lieux d’hébergement et l’accompagnement s’était fait entièrement à distance ce qui a rendu le suivi des élèves difficile. Certains n’avaient pas de bonnes conditions de travail chez eux et le retour en septembre a été compliqué. Pendant ce deuxième confinement, ils bénéficient dans nos Maisons d’un environnement propice au travail et de la présence des autres élèves. Cela change tout.

  • Que retenez-vous de votre expérience du confinement ? 

Il est nécessaire d’apprendre à ralentir. J’ai tendance à vouloir faire beaucoup de choses et à avoir un emploi du temps toujours très chargé. Ce ralentissement imposé m’a fait du bien et j’ai gardé cette manière de laisser plus de moments de pause dans ma vie de tous les jours.

  • De quelle manière avez-vous occupé votre temps ?

Je fais de la broderie et je lis beaucoup. Pendant le confinement, j’ai notamment beaucoup aimé Les Furtifs d’Alain Damasio, un roman d’anticipation qui nous amène à réfléchir à notre monde d’aujourd’hui, au marketing, aux réseaux sociaux. J’ai aussi lu Présentes de Lauren Bastide, un essai qui permet de repenser la place des femmes dans l’espace public. Et pour profiter de ce temps qui nous est donné, j’ai suivi une formation en ligne « Nous Toutes » sur les violences faites aux femmes, où l’on trouve des ateliers tels que « éduquer à la non-violence » ou « comment accompagner une victime de violence ». Ces formations ont lieu toutes les semaines, on peut les suivre tout en restant chez soi. 

  • Que peut-on faire depuis chez soi pour aider votre association ?

Participer à notre collecte HelloAsso pour les Maisons des Jeunes Talents ! Nous avons dû annuler plusieurs événements de collecte de fonds en raison du contexte sanitaire. Il nous manque 40 000 euros pour continuer à héberger gratuitement nos élèves et à les accompagner dans les meilleures conditions.

  • Quelle est la bonne nouvelle que vous auriez envie de partager ?

La bonne nouvelle c’est que la Fresque du Climat, un atelier collaboratif pour sensibiliser au changement climatique, a dépassé le cap des 100 000 personnes sensibilisées mi-novembre. C’est un projet qui me tient à cœur parce que j’y suis animatrice depuis plus d’un an. C’est un outil très pédagogique et ludique, construit à partir des recommandations du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat). Depuis le mois de mars, il existe une version en ligne.

  • Un geste solidaire en cette fin d’année si particulière ?

Donner, à partir du 15 décembre, tous les vêtements professionnels que l’on ne met plus à La Cravate Solidaire, une association soutenue par la Fondation Groupe Primonial. Nos élèves des Maisons des Jeunes Talents y sont d’ailleurs bénévoles pour les opérations de tri. Donner du temps pour les associations fait partie de notre programme, afin de cultiver l’esprit de solidarité. 

 

Suivez l’actualité de l'association Maisons des Jeunes Talents sur ses réseaux sociaux :

Linkedin : https://www.linkedin.com/company/maisonsdesjeunestalents

Facebook : https://www.facebook.com/maisonsdesjeunestalents

Instagram : https://www.instagram.com/maisonsdesjeunestalents/

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer