Aller au contenu principal
Par Eva pour la vie - Publié le 13 février 2021 - 16:32 - Mise à jour le 13 février 2021 - 16:32
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Journée internationale des cancers de l'enfant, 15 février : le témoignage de Stéphane (Eva pour la vie)

Chaque année en France, 500 enfants décèdent d’un cancer chaque année en France. À l'échelle européenne ce sont 6 000 enfants, soit l'équivalent de 240 classes d'école. Pourtant, moins de 2 projets de recherche sur 10 sont financés par l'INCa, faute de moyens suffisants. De nombreux projets ne peuvent pas démarrer, y compris sur des cancers de mauvais pronostic. Pourtant, les projets de recherche en oncologie pédiatriques déposés par les chercheurs français sont généralement considérés comme bons par les experts internationaux. Après le décès d'Eva, Stéphane et Corinne ont décidé de se mobiliser, pour soutenir tous ces enfants qui ne boivent pas, ne fument pas, ne se droguent pas. Des enfants souvent sportifs, qui mangent "5 fruits et légumes par jour", qui suivent les recommandations du ministère de la santé. Et qui pourtant, sont nombreux à se retrouver confrontés à un cancer. Ils ont crée l'association Eva pour la vie, en 2012 pour récolter des fonds, mais surtout, un engagement fort de l’État.

Depuis cette date, ils se sont regroupés avec une centaine d'autres associations, en cofondant la Fédération Grandir sans cancer. Des avancées ont été obtenues depuis 2018, grâce à des élus à l'écoute mais elles sont insuffisantes :

- Un fonds de 5 millions d’euros par an consacré à la recherche des cancers pédiatriques ; il en faudrait 20/an pour soutenir l'ensemble des bons projets, impulser de nouvelles recherches, dans l'objectif de comprendre, prévenir et guérir ces maladies.

- Une loi a été votée en 2020 pour accompagner le deuil d’un enfant, notamment à travers la mise en place d'un capital obsèques enfants d'un montant de 2000 euros. Mais les familles d'enfants malades, handicapées, victimes d'accidents de la vie sont insuffisamment protégées. Stéphane a pu constater que des milliers d'entre elles tombent dans la précarité. En particulier, des femmes seules.  Il reste encore beaucoup à faire, notamment sur la question des causes environnementales où tout est à construire. Stéphane Vedrenne apporte son témoignage dans cette vidéo et dans le livre  "REGARDS" qui peut être commandé sur http://regards.grandirsanscancer.com et sur http://bit.ly/REGARDS-ACHETER

 

Stéphane Vedrenne Eva pour la vie lutte contre les cancers pédiatriques Plus : https://www.facebook.com/evapourlavie/videos/922158531867296/

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer