Aller au contenu principal
Par Total Foundation - Publié le 28 novembre 2019 - 10:36 - Mise à jour le 28 novembre 2019 - 10:37
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

L’INDUSTREET : Total s’engage pour la formation et l’emploi des jeunes dans les métiers de l’industrie du futur

Stains, 19 novembre 2019 – Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total et Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, ont posé aujourd’hui à Stains, en Seine-Saint-Denis, la première pierre de L’Industreet, une école gratuite à destination des jeunes sans qualification, âgés de 18 à 25 ans. L’Industreet ouvrira ses portes à l’automne 2020 et formera 400 jeunes par an, aux métiers de l’industrie du futur.

L’INDUSTREET : Total s’engage pour la formation et l’emploi des jeunes dans les métiers de l’industrie du futur

Stains, 19 novembre 2019 – Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total et Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, ont posé aujourd’hui à Stains, en Seine-Saint-Denis, la première pierre de L’Industreet, une école gratuite à destination des jeunes sans qualification, âgés de 18 à 25 ans. L’Industreet ouvrira ses portes à l’automne 2020 et formera 400 jeunes par an, aux métiers de l’industrie du futur.

Cette initiative de Total, menée via sa fondation d’entreprise, veut apporter une réponse concrète et novatrice au défi du chômage massif des jeunes alors que plus de 200 000 postes sont à pourvoir dans l’industrie en France. L’industrie est un secteur en pleine évolution par la robotisation et la digitalisation et un vivier d’opportunités pour les jeunes qui cherchent leur voie professionnelle.

« L’Industreet est un projet qui nous tient à cœur car son objectif est simple : un jeune, un emploi. Nous voulons attirer les jeunes, en priorité ceux qui sortent du système scolaire sans qualification et cherchent leur voie professionnelle, vers des filières industrielles qui recrutent. On ne le fait pas pour Total, on le fait pour les jeunes, pour la société. Car nous avons la conviction que cela fait partie des responsabilités d’une entreprise comme la nôtre. Pendant deux ans, nos équipes ont travaillé avec les acteurs de l’insertion, de l’emploi, de la formation et avec les branches professionnelles afin que L’Industreet réponde à des besoins réels. Et nous apportons notre notoriété, notre expertise et notre réseau pour que cette école fasse référence dans la formation des jeunes aux métiers de l’industrie de demain, en permettant à chacun de ses futurs élèves de décrocher un emploi », a déclaré Patrick Pouyanné, Président-directeur général de Total.

 

« Notre priorité est de proposer à des jeunes d’accéder à des métiers pour lesquels les employeurs cherchent des compétences. La loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel a levé tous les freins pour atteindre cet objectif. L’Industreet, campus novateur, s'inscrit pleinement dans cette démarche », a déclaré Muriel Pénicaud, Ministre du Travail.

 

L’objectif : un jeune, un emploi

L’Industreet permettra aux jeunes d’acquérir un certificat professionnel, reconnu par l’Etat, dans 5 filières qui recrutent (ligne de production automatisée, inspection et contrôle non destructif, terminaux de distribution d’énergie, numérisation des installations industrielles, entretien multiservice robots-assistés), à l’issue d’une formation de 12 à 18 mois. L’approche pédagogique innovante proposera un enseignement à la fois théorique, technique et immersif en entreprise. Les parcours seront individualisés, ce qui donnera la possibilité aux jeunes d’intégrer L’Industreet à tout moment de l’année. A l’issue de sa formation, chaque jeune doit pouvoir trouver un emploi dans l’industrie, poursuivre ses études ou se lancer dans l’entreprenariat.

 

Le principe : une formation gratuite et accessible à tous

Ni profil type, ni diplôme ne sont requis pour entrer à L’Industreet : le campus s’adressera aux jeunes qui cherchent leur voie. Total a également l’ambition d’y former autant de femmes que d’hommes et de dépasser ainsi les préjugés qui persistent sur les métiers de l’industrie. Les jeunes, issus de toutes les régions de France, pourront candidater dès mars 2020, sur le site www.lindustreet.fr. Le campus, accessible en transport en commun, sera entièrement équipé pour favoriser l’apprentissage : depuis les lignes d’assemblage jusqu’aux ordinateurs dont la puissance permettra de modéliser des unités industrielles en passant par le restaurant et des solutions d’hébergement. Tout est mis en œuvre pour que cette école puisse donner sa chance à chaque jeune motivé par l’aventure industrielle.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer