Aller au contenu principal
Par Association Française des Fundraisers (AFF) - Publié le 21 novembre 2019 - 14:49 - Mise à jour le 26 novembre 2019 - 15:23
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

La guerre des boutons (de don) !

Dans la conquête des usages, Facebook, Paypal et autres eBay renforcent chaque année un peu plus leurs fonctionnalités philanthropiques, intégrant désormais toutes (à des niveaux variés) la facilitation du don dans l'offre à leurs utilisateurs. Engagement pour la bonne cause ou facteur concurrentiel nécessaire ?

Un milliard de dollars de financement… Le 18 novembre, eBay For Charity, programme de soutien aux associations de la plateforme d'enchères annonçait avoir franchi cette étape importante ("major milestone" selon son communiqué) en avance sur ses prévisions 2020. L'occasion pour eBay de publier quelques chiffres : plus de 83.000 associations (charities) enregistrées sur la plateforme et 211 dollars collectés chaque minute (+10% vs année précédente) via leurs transactions auprès de 183 millions d'acheteurs actifs dans sa communauté, qui est ainsi, selon eBay "la plus grande et plus active communauté philanthropique dans le monde".  Tout cela avec 100% des fonds allant directement aux structures bénéficiaires, eBay ne prélevant pas de commission sur ces transactions.

Mais regardons de plus près ce milliard. En 2018, ce sont 102 millions de dollars de financements qui ont été générés (soit 0,1% environ des 95 milliards de dollars de transactions enregistrés par la plateforme la même année). "Financement" et pas dons, puisqu'environ 80% des recettes sont le fruit de la vente d'objets par les associations elles-mêmes, le reste étant des dons générés via l'abandon de tout ou partie du fruit de leurs ventes par les individus ou par un don ajouté lors du paiement par les acheteurs. Dans l'univers désormais très concurrentiel de la générosité des géants du Web, est-ce une si grosse étape ?

Revenons sur la genèse du programme. Pionnier en la matière, c'est dans le sillage des attaques du 11 septembre qu'eBay crée l'opération Auction for America, qui lève à l'époque 10 millions de dollars en ligne pour soutenir les familles touchées par le drame. Une somme colossale pour l'époque ! Nous sommes en 2001, souvenez-vous, à l'époque, le don en ligne est encore embryonnaire et c'est justement les événements du World Trade Center qui vont commencer à faire entrer la générosité dans les habitudes des internautes américains. Galvanisé par ce succès, eBay fomente alors la création de eBay For Charity, qui sera lancé officiellement en 2003. C'est donc sur 16 ans que ce milliard a été levé, avec des modalités qui n'ont que peu évolué.

Pendant ce temps-là, partis plus tard mais bien décidés à se rattraper, Paypal et autres réseaux sociaux n'en finissent pas d'annoncer de nouvelles fonctionnalités de dons. La semaine dernière, Facebook – qui en est à 2 milliards d'euros de dons cumulés depuis le lancement de Facebook Donate en 2015, dont la moitié via les collectes d'anniversaire créées en 2017 - annonçait ainsi trois nouvelles possibilités pour la levée de dons en marge du lancement de Facebook Pay déployant des fonctionnalités e-commerce et transfert d'argent sur Facebook, Messenger, WhatsApp et Instagram. Les fundraisers (américains dans un premier temps) pourront ainsi désormais utiliser un sticker "don" dans les stories Facebook (solution qui existe déjà sur Instagram), mettre en place un place un bouton de dons sur les comptes professionnels Instagram et un autre bouton de don sur les comptes de jeu vidéo en streaming.

Un grand engagement pour la bonne cause ? Face à la montée des plateformes de dons en ligne (GoFundMe en tête aux USA), aux collectes record de gamers via Twitch (la plus importante au monde étant – cocorico ! – celle réalisée il y a deux mois par l'opération française Zevent), et à la multiplication des applications permettant de donner en marchant, consommant, regardant des vidéos, il y a certainement aussi – surtout ? – une nécessité, le don devenant un must-have pour rester devant dans la course aux usages…

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer