Aller au contenu principal
Par Fondation Bouygues Telecom - Publié le 30 juin 2020 - 10:38 - Mise à jour le 30 juin 2020 - 10:44
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le Cercle Pongiste maintient ses actions de sport adapté pour la rentrée

Le sport est un formidable terrain de solidarité et d’inclusion. Pour preuve, le Cercle Pongiste de Bigny-Vallenay, dans le Cher, organise des sessions de tennis de table où se côtoient handicapés moteur et handicapés mentaux. Après une première expérimentation réussie, puis l’arrêt brutal de toute activité pendant le confinement, l’association sportive souhaite renouveler l’expérience lors de la reprise de septembre. L’initiative a reçu le soutien de la Fondation Bouygues Telecom grâce au parrainage de Jérémy Paulin. Vice-président de la structure et collaborateur Bouygues Telecom, il a répondu à l’appel à projets mené auprès des salariés engagés dans une association.

Handisport et lien social au Cercle Pongiste

L’initiation au tennis de table, une activité aux multiples bénéfices

Les personnes en situation de handicap qui vivent en foyer doivent faire face à la sédentarité et à un certain isolement. Pour éviter le repli sur soi, les encadrants qui les accompagnent chaque jour sont toujours à la recherche d’activités qui sauraient les sortir – en toute sécurité – d’un quotidien bien souvent monotone.

Et pourquoi pas le sport. Ses atouts sont nombreux : travail de la coordination motrice, lutte contre l’atrophie musculaire, développement des réflexes… pratiqué de manière adapté et bienveillante, le sport améliore indéniablement l’état de santé général des personnes en situation de handicap. Mais pas seulement. Pratiquer une activité sportive c’est oser interagir avec les autres, rencontrer de nouveaux visages, maintenir le lien social autour du jeu.

Dans la région Centre-Val de Loire, le Cercle Pongiste de Bigny-Vallenay propose aux personnes en situation de handicap de pratiquer le tennis de table. Pour adapter l’activité, l’association s’est équipée d’une table homologuée handisport et de raquettes d’initiation. Et ce grâce au soutien de la Fondation Bouygues Telecom, sollicitée par Jérémy Paulin, collaborateur Bouygues Telecom et vice-président du club sportif :

Le Cercle Pongiste m’a fait découvrir le tennis de table et me tient à cœur depuis l’âge de 11 ans. La volonté de développer le sport en milieu rural pour maintenir un lien social entre tous les individus est toujours aussi forte aujourd'hui que dans mes souvenirs d'enfant. Je souhaite que l’accompagnement que j’ai eu dans ce club familial et ouvert à tous puisse perdurer.

Des ateliers mixtes réussis

L’année dernière, le Cercle Pongiste a initié une action commune entre le foyer de personnes handicapées moteur de Chateauneuf-sur-Cher et le foyer de Saint-Amand Montrond, accueillant des personnes en situation de handicap mental.

Ce jour-là, un groupe de Saint-Amand est exceptionnellement sorti des murs du foyer pour être accueilli à Chateauneuf, au foyer Claude Bozonnet. Tout l’après-midi, en présence d’éducateurs, de bénévoles et de représentants départementaux du tennis de table, une initiation a été organisée entre ces deux publics d’ordinaire pris séparément. Un pari réussi selon Jérémy Paulin :

Cela a énormément plu à tous les résidents. Nous avons été accueillis avec le sourire. Cela les sort de leur quotidien. Les uns sortent de leur structure habituelle et les autres voient arriver de nouveaux visages.

En plus de la table homologuée handisport, transportée pour l’occasion, les tables traditionnelles de la résidence ont été transformées en tables à jouer grâce à un simple filet à clipser. Car c’est là l’un des avantages du tennis de table :

On peut emmener ce sport un peu partout, du moment qu’il y a une table. Le personnel des établissements peut observer puis continuer à développer l’activité très simplement.

Le Cercle Pongiste souhaite réitérer ces sessions une fois par trimestre. Le foyer de Saint-Amand pourrait intégrer l’activité à son propre programme, mettant alors à disposition un mini-bus venant simplifier la logistique.

Ce bel élan a été interrompu par la crise sanitaire et l’épidémie de Covid-19. Pour le moment, les conditions sanitaires ne permettent pas de reprendre une activité normale. L’association sportive espère en revanche que la rentrée de septembre aura lieu sous de meilleurs auspices. Et pourquoi pas, envisager d’ouvrir une section de sport adapté pour emmener régulièrement les résidents des foyers directement à la salle du club.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer