Aller au contenu principal
Par Règles Élémentaires - Publié le 4 mai 2020 - 15:50 - Mise à jour le 15 septembre 2020 - 10:29
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Le Coup de Sang d'Estelle Nze Minko

le 04.05.2020 par ESTELLE NZE MINKO Je suis handballeuse professionnelle, internationale française. Je fais du sport de haut niveau depuis plus de 10 ans et l’on m’a posé des questions sur mes menstruations pour la première fois l’année dernière.

Je m’en souviens parfaitement. C’est le préparateur physique de mon club qui m’a demandé de le prévenir de mes dates de menstruations afin d’adapter ses séances de musculations.

Pour tout vous dire, j’ai trouvé ça violent, voire pervers !

Tout simplement parce que l’on ne m’avait jamais questionnée sur le sujet auparavant, que c’était un sujet tabou, entouré de tellement de non-dits, qu’il était presque devenu intime et secret.

Cette discussion avec lui a déclenché en moi une avalanche de questions.

A l’époque, je sortais d’une relation et j’avais décidé d’arrêter la pilule. Mes règles, qui étaient sages et tranquilles sous pilule, sont d’un mois à l’autre devenues lourdes et douloureuses.

Pour la première fois depuis longtemps, j’éprouvais de réelles difficultés à m’entrainer mes jours de règles et je ressentais une fatigue importante que je savais dangereuse pour ma santé physique.

Cette fragilité m’a poussée à faire quelques recherches sur le sujet. J’ai alors découvert que les menstruations avaient un impact sur l’élasticité des ligaments : en période de règles, les ligaments sont plus fragiles.

Au handball, filles et garçons confondus, la blessure la plus redoutée est la rupture des ligaments croisés du genou. Ennemi numéro 1, près de 9 mois d’arrêt et une longue rééducation. Vous comprenez vite le lien avec les menstruations.

J’ai poussé ma réflexion encore un peu plus loin en interrogeant les sportives de mon entourage qui avaient déjà été victimes de cette blessure : la plupart d’entre elles avaient leur règles au moment des faits.

Cette nouvelle m’a un peu bousculée, pour ensuite m’indigner. Si des études prouvent que les menstruations ont un impact sur la condition physique, pourquoi personne n’en parle ?

Voici mes éléments de réponses :

- Les règles sont tabous ! On en parle entre filles, mais pas avec nos employeurs, nos supérieurs, nos collègues. On ne partage pas nos états de forme et nos ressentis. Nous avons à tort intégré le fait que cette souffrance est personnelle, secrète, sale, et qu’il faut vivre avec en silence.

- Le milieu du sport est très masculin : entraineur, président, kiné, préparateur physique, médecins… la plupart des clubs que j’ai côtoyés sont dirigés par des hommes, pour la plupart insensibles à la question ou tout simplement ignorants sur le sujet.

J’ai justement créé le projet The V box parce que je n’arrivais pas à exprimer tous les aspects de ma personnalité et toutes mes revendications de femme dans le sport. J’essaie de créer des coffrets qui libèrent la parole sur des sujets tabous, dont la masturbation et les menstruations font partie.

J’encourage toutes les femmes à parler de ce sujet naturel qui touche toutes les femmes du monde, à échanger, à prendre soin d’elles en utilisant des protections de qualité, à préserver leur santé, à éduquer filles et garçons pour les faire grandir sans complexe et sans tabous.

Et je tiens à remercier ce préparateur physique de m’avoir ouvert cette porte de réflexion car les hommes ont aussi leur rôle à jouer.

Estelle Nze Minko

Handballeuse professionnelle internationale française.

Créatrice de The V Box.

Chaque mois, nous donnons carte blanche à une personnalité libre d’exprimer son “Coup de Sang” autour des règles, de la précarité, des tabous ou d’autres sujets d’indignation. Les propos exprimés sont ceux de leur auteur·rice.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer