Aller au contenu principal
Par Association Française des Fundraisers (AFF) - Publié le 7 mai 2020 - 17:00 - Mise à jour le 7 mai 2020 - 17:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les millenials en (première) ligne...

L'agence LIMITE et l'IFOP publient ce jeudi 30 avril la 7ème édition du Baromètre des e-donateurs, lancé il y a 10 ans. Après une première vague de sondage en décembre dernier, le baromètre se complète d'une vague "Covid-19" menée ce mois-ci. Une enquête qui met en lumière la e-générosité des plus jeunes. En temps normaux, comme en temps de crise.

L'engagement des Millenials ne semble plus à démontrer… En ce mois d'avril, où confinement oblige, c'est en ligne que la générosité est la plus appelée à se manifester, 53% des donateurs de moins de 35 ans en France affirment avoir fait un don lors de la crise sanitaire du Covid-19 : 34% d'entre eux à une association qui accompagne les plus fragiles (SDF, personnes isolées, migrants…), 32% en soutien aux hôpitaux et au personnel hospitalier, 29% en faveur de la recherche médicale et 22% en soutien aux entreprises françaises… Un engagement face à la crise qui se renforce avec la jeunesse : puisqu'ils sont même 59% des donateurs âgés de 18 à 24 ans à avoir donné depuis le début de la crise, contre 37% chez les donateurs 35 ans et plus.

 

Cet engagement face au Covid-19 n'est pas une révélation. Alors que l'année 2019-2020 a égrené les urgences mondialisées, de Notre-Dame aux incendies en Australie, les "généreux Y", comme les surnomme le baromètre, sont à chaque fois mobilisés : 34% des donateurs de moins de 35 ans pour Notre-Dame (contre 27% en moyenne), 34% pour les incendies en Amazonie (contre 14% en moyenne) et 34% encore pour les marches en faveur du climat (15% en moyenne). "Mieux informés et plus connectés, ils se mobilisent davantage pour les causes, proches et lointaines, liées à l’actualité et aux catastrophes que pour une association en tant que telle", souligne ainsi le baromètre. Et si 28% des Français déclarent avoir fait un don en ligne sur les 12 derniers mois (+5points en 10 ans), les moins de 35 ans sont ceux pour qui la pratique progresse le plus : ils sont aussi 28% à déclarer faire un don en ligne à une association (+13pts depuis 2010), derrière les 65 ans et plus (36%) mais désormais devant les 35-49 ans (23%) et les 50-64 ans (25%).  

Pour donner, la cagnotte est un incontournable de leurs pratiques : 40% des moins de 35 ans ont participé à une cagnotte de type collecte au cours des 12 derniers mois (33% sur l'ensemble des sondés). Un levier de collecte que les fundraisers déploient désormais pleinement : 78% des 100 principales associations caritatives françaises les utilisent désormais. Mais ils sont aussi très sensibles aux incitations de leurs "amis" : 41% des e-donateurs de moins de 35 ans déclarent être passés à l'acte après l'appel d'un proche ou d'une personnalité (contre 31% chez les plus de 35 ans). De l'appel à la générosité, il n'y a ainsi souvent qu'un bouton de don : 30% des e-donateurs de moins de 35 ans déclarent avoir fait un don via une plateforme sociale dans l'année écoulée… Ici, il reste une marge de progression côté fundraising : 56% des 100 plus grandes associations ont un bouton de don sur Facebook, et 57% sur Instagram.

 

Retrouvez ici l'ensemble de ce 7ème Baromètre des e-donateurs.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer