Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 18 décembre 2019 - 15:33 - Mise à jour le 18 décembre 2019 - 15:37
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[Rétrospective] SOS Méditerranée, l’association de l’année 2019

Ce mois de décembre, la rédaction vous propose de faire le point sur une année riche en engagements. Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale des migrants, nous revenons sur l’association qui a le plus marqué les lecteurs de Carenews en 2019 : SOS Méditerranée.

Crédit photo : SOS Méditerranée.

Réseau européen d’entraide et de solidarité, SOS Méditerranée est né au printemps 2015 après l’arrêt de l’opération Mare Nostrum mise en place par l’Italie entre 2013 et 2014. Il n’existait alors plus de navire consacré au sauvetage en mer Méditerranée,.  Klaus Vogel, capitaine de marine marchande allemand, et Sophie Beau, une Française responsable de programmes sociaux et humanitaires, ont décidé de remédier à cette situation 

Les missions du réseau, désormais composé de quatre associations nationales (Allemagne, France, Italie, Suisse), s’articulent sur trois axes : le sauvetage en mer, la protection des personnes secourues et le témoignage auprès de l’opinion publique. 

30 000 personnes secourues entre 2016 et 2018

Pour financer sa création et l’acquisition d’un navire, l’association récolte 300 000 dollars auprès de donateurs de 42 pays via une campagne de financement participatif sur Ulule. La somme est complétée de 325 000 dollars apportés par la Ville de Paris, BNP Paribas ou encore un mécène allemand anonyme. L’opération permet de mettre en service le navire Aquarius.

SOS Méditerranée gère le bateau ainsi que la recherche et le sauvetage des embarcations en détresse, tandis que Médecins Sans Frontières, son partenaire, est responsable de l’accueil et des soins aux rescapés à bord et participe au financement de l’opération.

En 34 mois, les équipes de l’association ont pu secourir, recueillir et soigner 29 523 hommes, femmes et enfants en mer Méditerranée. Mais elles ont été forcées de s’arrêter de décembre 2018 à juillet 2019, après plusieurs pertes et reprises de pavillon. Avant de repartir en mer avec un nouveau navire norvégien, l’Océan Viking.

98 % du budget est couvert par des dons privés

L’ancien navire d’assistance aux plateformes pétrolières en Mer du nord est manœuvré par une trentaine de personnes et peut embarquer jusqu'à 200 rescapés. Le coût d’une journée d’opération en mer s’élève à 14 000 euros. Des frais quasiment entièrement financés grâce aux dons : en 2018, 98 % du budget de SOS Méditerranée a ainsi été couvert par des dons privés. En France, l’association a reçu 4 908 000 euros de dons, dont environ 4,1 millions d’euros en provenance des particuliers et 808 000 euros du mécénat.

L’association continue ses appels aux dons en cette fin d’année 2019, après avoir notamment secouru 60 personnes début décembre, dont un bébé de trois mois et son frère de trois ans. Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR) de l’ONU, plus de 1 200 personnes sont mortes ou portées disparues en Méditerranée depuis le début de l’année.

📌UPDATE Les 60 personnes secourues la semaine dernière ont débarqué à Pozzallo aujourd'hui. Après une escale à #Marseille pour changer d'équipage et se ravitailler, l'#OceanViking repartira au plus vite en #Méditerranée pour continuer à sauver des vies en mer. #TogetherForRescue pic.twitter.com/xzIuShzPFV

— SOS MEDITERRANEE France (@SOSMedFrance) December 4, 2019
Pourquoi ce sujet ?
Sur Twitter, les lecteurs ont choisi que la rédaction reparle de l’association SOS Méditerranée à 47 % plutôt que de Zero Waste France (30 %) ou de Surfrider Foundation (23 %).
Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer