Aller au contenu principal
Par Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires - Publié le 3 février 2022 - 14:10 - Mise à jour le 3 février 2022 - 14:10
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Appel aux dons de lait

La période est bien connue des éleveurs laitiers dont les contrats arrivent à échéance au 31 mars. Ils peuvent jusqu’au 15 février déclarer un volume de lait qu’ils affectent au don. « Cette générosité est essentielle compte tenu de la situation de précarité alimentaire dans laquelle se trouvent plus de 9 millions de nos concitoyens » déclare Jocelyn Pesqueux, administrateur de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPLait) et de SOLAAL.

Le don de lait peut, selon votre laiterie ou coopérative, se transformer en lait UHT, yaourts, fromages. Peu importe car tous ces dons apporteront protéines et calcium, indispensables à la croissance des enfants et adolescents notamment, et à la vitalité des adultes. Le don vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 60% de la valeur du don de lait, dans la limite de 0,5% de votre chiffre d’affaires. Si ce seuil est dépassé, vous pouvez garder l’avantage de la réduction d’impôt restante sur les cinq exercices suivants.

 

« Je souhaite qu’au don des éleveurs qui offrent la matière première, puisse s’ajouter celui des autres maillons de la chaîne, à savoir collecteurs, transformateurs, qui bénéficient eux aussi dans ce cas de la réduction d’impôt. La filière entière serait ainsi mobilisée, ce qui permettrait aux associations de ne pas payer la transformation et de pouvoir acheter d’autres produits », poursuit Jocelyn Pesqueux.

Pour vous aider dans votre démarche, vous pouvez consulter la fiche des dons de lait du guide de SOLAAL Le don agricole de A à Z. Vous y trouverez également le dispositif pour les éleveurs dont le contrat se termine au 31 décembre et qui ont jusqu’au 15 novembre prochain pour déclarer leurs dons. En complément, n'hésitez pas à consulter le guide des bonnes pratiques des dons de lait édité par le CNIEL.

« Je remercie par avance tous mes collègues qui n’ont pas attendu cet appel pour donner mais qui, je l’espère, m’aideront à convaincre ceux qui n’auraient pas noté l’échéance pour la déclaration ! Je me tiens à votre disposition si vous rencontrez un quelconque problème » conclut Jocelyn Pesqueux.

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer