Aller au contenu principal
Par Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires - Publié le 9 novembre 2021 - 10:35 - Mise à jour le 9 novembre 2021 - 10:35
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

De nouveaux bénéficiaires de l’aide alimentaire en 2020

Les volumes distribués en 2020 par les associations dans le cadre de l’aide alimentaire ont augmenté de 10,6% par rapport à 2019. Cela s’explique à la fois par un afflux de nouveaux bénéficiaires mais également par un recours à l’aide alimentaire plus important pour les personnes inscrites de plus longue date. Les hausses sont inégales et peuvent atteindre dans certains cas 30%.

On ne peut que remercier une fois encore le monde agricole qui a répondu très généreusement face à cette situation. En effet, les quantités de dons distribués par SOLAAL en 2020 ont connu une hausse de 89% par rapport à 2019, ce qui a permis de distribuer 4 111 tonnes, soit l’équivalent de 8 millions de repas, y compris en Outre-mer (Guyane).

Par ailleurs, les catégories de population concernées par cette hausse sont les personnes seules, les travailleurs précaires et les familles monoparentales, puis les femmes et les jeunes de moins de 25 ans.

Ce constat découle de plusieurs enquêtes menées en mai-juin 2021, par le ministère des Solidarités et de la Santé, et l’Insee, auprès de six associations nationales (Croix-Rouge française, Restaurants du cœur, Secours Catholique, Secours Populaire français, Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires ou ANDES, Fédération française des banques alimentaires), auprès des centres de distribution, ainsi que du système d’information annuel sur l’aide alimentaire géré par le ministère.

Cette étude est à rapprocher de celle publiée le 3 novembre 2021 par l'Insee qui, selon ses estimations, annonce un taux de pauvreté stable en 2020, par rapport à 2019, soit 14,6% de la population (9,3 millions de personnes). Les auteurs de cette analyse, Gabriel Buresi et Flore Cornuet, apportent quelques précisions quant à leur conclusion qui pourraient apparaître contradictoires avec l'augmentation du taux de fréquentation des associations d'aide alimentaire pendant la même période. "Il est possible que la crise sanitaire ait eu un effet plus marqué pour une partie des personnes les plus fragiles, mal captées par l’enquête Revenus fiscaux et sociaux, comme pourraient le suggérer la hausse prononcée des volumes d’aide alimentaire distribués en 2020 ou l’envolée des demandes d’aide spécifique ponctuelle pour les étudiants [Echegu et al., 2021]. Enfin, les revenus non déclarés, issus d’activités légales ou non, ont pu fortement diminuer en 2020 avec les restrictions d’activité et de déplacement, affectant la situation des personnes qui en perçoivent habituellement, sans que cela puisse être pris en compte ici".

Une autre enquête Insee en face-à-face auprès des personnes ayant recours à l’aide alimentaire se déroulera du 15 novembre au 10 décembre 2021. Les résultats sont attendus pour début 2022.

Pour en savoir plus :

https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/aide-alimentaire-une-hausse-prononcee-des-volumes-distribues-par-les

https://www.insee.fr/fr/statistiques/5762455 

Retrouvez le bilan des dons agricoles en 2020  

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer