Aller au contenu principal
Par Solidarité des producteurs agricoles et des filières alimentaires - Publié le 8 juin 2021 - 09:30 - Mise à jour le 8 juin 2021 - 09:30
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Interview de Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation

"SOLAAL démontre une nouvelle fois, si besoin l’était, que le monde agricole est résolument solidaire et ancré dans nos territoires "

Quel est l’objectif du Plan de relance pour l’agriculture ?

La crise de la Covid-19 nous a rappelé l’importance stratégique de notre agriculture. Si la chaîne alimentaire a tenu pendant la crise, elle a aussi montré un certain nombre de fragilités notamment face à nos dépendances. Il faut en sortir et c’est toute l’ambition du plan France Relance : entreprendre la reconquête de notre souveraineté alimentaire. 1,2 milliard d’euros sont donc mobilisés pour toute notre chaîne alimentaire : nos agriculteurs, notre réseau associatif, nos entreprises… Dès septembre, nous avons présenté tous ces dispositifs. Au fur et à mesure, des guichets ont ouvert et surtout de premiers lauréats ont été sélectionnés. Après ces quelques mois, on voit que ce plan était attendu, qu’il fonctionne et qu’il permettra d’accompagner chacune et chacun face à ce défi de la reconquête de notre souveraineté alimentaire.

Concernant l’accès à l’alimentation pour tous, quelles sont vos priorités ?

Les Français le disent : ils souhaitent plus de produits frais, locaux, respectueux de l’environnement, rémunérant les agriculteurs…Si nous devons accélérer ces transitions qui sont déjà largement engagées, nous devons adopter une démarche inclusive. Notre alimentation doit être accessible pour le plus grand nombre de nos concitoyens. Pour cela, j’en suis convaincu, nous devons rapprocher l’agriculture de chacun et soutenir les démarches dans les territoires. Une nouvelle fois, le plan France Relance est au rendez-vous. Je pense notamment aux projets alimentaires territoriaux que nous finançons massivement. Par ailleurs, et vous le savez, le réseau associatif est un puissant le levier pour rendre cette alimentation plus saine et locale pour les plus précaires d’entre nous. SOLAAL est déjà lauréat de France Relance, et une enveloppe de 24 millions d’euros est destinée à des projets pour les associations locales. Je vous invite à vous en saisir auprès de vos préfectures de département. Les guichets sont tous ouverts et le dépôt des dossiers est en cours jusqu’à cet été.

Quels sont les critères qui ont permis à SOLAAL d’être retenue dans le cadre du Plan de relance ?

Les critères avaient été précisés dès le lancement de l’appel à projets : la stabilité de l’association, sa volonté de favoriser l’accès à des produits frais et locaux, la solidité de son programme… Pour SOLAAL ils ont été très vite atteints. J’ai notamment pu observer de mes propres yeux la rigueur et la force des projets menés par SOLAAL en décembre 2020 chez un maraîcher de l’Essonne. J’en garde un souvenir fort de la passion et de l’engagement qui animent ses membres. J’ai été particulièrement marqué par le lien humain qui se crée entre producteurs locaux et réseau associatif. Vous démontrez une nouvelle fois, si besoin l’était, que le monde agricole est résolument solidaire et ancré dans nos territoires.

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer