Aller au contenu principal
Par Solthis - Publié le 28 janvier 2021 - 09:49 - Mise à jour le 28 janvier 2021 - 10:06
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Remettre les patients et les patientes au centre de la lutte contre le VIH en Guinée

Conakry, le 28 janvier 2021 : Solthis et ses partenaires lancent officiellement le projet RUCHE pour améliorer l'accès à une prise en charge VIH de qualité en Guinée à travers le renforcement de la capacité d'agir des acteur·trice·s communautaires et des personnes vivant avec le VIH.

REMETTRE LES PATIENT·E·S AU CENTRE DE LA LUTTE CONTRE LE VIH EN GUINEE
REMETTRE LES PATIENT·E·S AU CENTRE DE LA LUTTE CONTRE LE VIH EN GUINEE

Une contribution pour améliorer la couverture des besoins de prise en charge des personnes vivant avec le VIH en Guinée

  En Guinée, malgré d'importants efforts déployés depuis plusieurs années et une décentralisation des soins VIH dans de nombreuses structures de santé, la couverture des besoins de prise en charge des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) reste encore faible. Seulement 58% des PVVIH connaissent leur statut dont seulement 51% reçoivent un traitement ARV et dont 19% ont une charge virale indétectable. Ces résultats questionnent la qualité de la prise en charge et son vécu par les patient.e.s et par ailleurs, on constate une faible capacité de la société civile guinéenne à se mobiliser pour défendre les droits des PVVIH. Dans ce contexte, le projet RUCHE vise à remettre les patient.e.s au centre des dispositifs de lutte contre le VIH, en mettant en œuvre une démarche d'empowerment, à la fois des patient·e·s, des soignant.e.s et des décideur·se·s, afin d'améliorer le suivi des traitements chez les patient·e·s (obervance), leur maintien dans les soins, et l'accès au dépistage des personnes qui ne sont pas testées actuellement.

 

Une 2e phase qui vient renforcer les résultats du projet PACTES

« Patient·e·s au centre du traitement et des soins ». Mis en œuvre en Guinée depuis 2017, le projet a permis de réunir tous les usager·e·s du système de santé pour identifier les obstacles qui freinent l'accès à une prise en charge VIH de qualité en Guinée et de proposer de nouvelles solutions : notamment la fonctionnalité de services d'accompagnement psychosocial pour les patient·e·s et l'amélioration de la relation soignant-soigné. La collaboration avec les organisations de la société civile a par ailleurs permis de centrer le plaidoyer sur le droit les patient·e·s à une prise en charge de qualité. « Le projet PACTES a placé la communication au cœur du dispositif de prise en charge des patient·e·s à la fois en renforçant les capacités du personnel soignant mais aussi celles des patient·e·s.» A. CISSÉ – Chargé de l'accompagnement psychosocial à AFSEGMASSI et formateur national en accompagnement psychosocial.

 

Une lutte contre la pandémie COVID-19 à l'écoute des patient·e·s

Dès la découverte des premiers cas COVID-19 en Guinée, l'équipe du projet RUCHE s'est réunie avec les structures de santé et les associations de patient·e·s partenaires pour co-construire une riposte permettant de protéger le personnel de santé et les patient·e·s et d'assurer la continuité des services VIH. Le projet a contribué à la riposte, d'une part, par la dotation des structures de santé en matériel de protection et d’entretien pour que les soignant·e·s se sentent en sécurité pour travailler, par la formation, la sensibilisation des communautés, la mise en place des outils nécessaires à la prise de décisions, la réorganisation du circuit de soins et l'espacement des rendez-vous ; et d'autre part, par l'accompagnement des équipes pour garder le contact avec les patient·e·s.

En effet, le projet RUCHE a montré l'importance de l’accompagnement psychosocial des patient·e·s dans cette crise et en créant les conditions d’exercice sécurisées pour les agents pyscho-sociaux qui ont joué un rôle indispensable pour rassurer les patient·e·s et trouver ensemble une solution pour les aider à poursuivre leurs traitements. Des séances de sensibilisation et des groupes de paroles ont été mis en place et un accompagnement psychosocial téléphonique a été instauré pour maintenir le contact avec les patient·e·s.

 


Financé par l'Agence Française de Développement (AFD), avec un cofinancement de la Mairie de Paris et d'Unitaid et la Fondation Caritas, le projet RUCHE est mis en œuvre en Guinée et en Côte d'Ivoire. En Guinée le projet est mis en œuvre en partenariat avec les associations FMG : Fraternité Médicale Guinée, FEG : Fondation Espoir Guinée, REGAP+ : Réseau Guinéen des Associations de Personnes Infectées et Affectées par le VIH, REFIG : Réseau des femmes infectées par le VIH en Guinée, ASFEGMASSI : Association des Femmes de Guinée pour la lutte contre les IST et le Sida et Afrique Arc en Ciel Guinée, et en collaboration étroite avec le Ministère de la santé : PNLSH, DNEHHS/MS, DSVCo


Contacts : Harouna MAMANE : Coordinateur du projet RUCHE – chefdeprojetpactes@solthis.org – Tel : (+224) 626 86 92 69 Boubacar CISSE : Chef de mission Solthis en Guinée – chefdemissionguinee@solthis.org – Tél : (+224) 624 51 09 46

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer