Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 30 juin 2022 - 12:00 - Mise à jour le 30 juin 2022 - 12:33
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Mal-logement en Europe : La Fondation Abbé Pierre alerte sur la hausse des impayés et les risques d’expulsions

La Fondation Abbé Pierre et la Feantsa viennent de publier le 7e rapport sur l’état du mal-logement en Europe. Après avoir alerté sur la grande précarité des jeunes européens l’année dernière, ils tirent cette fois-ci la sonnette d’alarme sur la hausse des impayés et l’augmentation des expulsions. 

Crédit photo : iStock.
Crédit photo : iStock.

 

La Fondation Abbé Pierre et la Feantsa (Fédération européenne des organisations travaillant avec les sans-abri) ont publié ce jeudi matin leur septième regard sur l’état du mal-logement en Europe. Ils attirent l’attention sur la hausse des loyers impayés et le risque d’augmentation du nombre d’expulsions. Dans l’éditorial du rapport, ils ont d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme : 

Nous n’avons ni le temps, ni le droit d’attendre d’être au cœur de la catastrophe écologique et sociale pour agir, lorsque nous en avons à la fois la mesure et les moyens.

Hausse des charges et loyers impayés

Le logement et les charges liées à celui-ci (eau, gaz, électricité) pèsent plus d’un quart (25,7 %) des dépenses des ménages européens et ne cessent d’augmenter (+2,2 points par rapport à 2020). Pour cause, entre 2010 et 2021, les loyers ont subi une hausse de 16 %. C'est sans compter le risque d'une forte inflation liée à la guerre en Ukraine : en un an, la facture énergétique a pris 10 % et le prix de l’électricité et du gaz a bondi de 43 % entre février 2020 et mars 2022.

Cette pression sur le logement et les charges entraîne des retards de paiement des loyers ou des prêts hypothécaires. La Fondation Abbé Pierre et la Feantsa affirment d’ailleurs qu’un ménage pauvre sur dix est en situation d’impayé, soit une augmentation de 20 % entre 2019 et 2020. En Espagne, par exemple, 70 % des expulsions ont lieu à cause de loyers impayés (+37 % par rapport à 2020) et 24 % à cause de prêts hypothécaire impayés (+46 % par rapport à 2020).

Fin du Covid-19 : reprise des expulsions

Les deux acteurs associatifs font l’état d’un ralentissement des expulsions depuis le début de la crise du Covid-19. Explication ? La mise en place de « mesures moratoires d’urgence » liées aux confinements successifs. Des mesures moratoires d’urgence qui sont donc, par définition, temporaires, rappellent-ils. Ils craignent ainsi une hausse des expulsions des ménages européens. En Espagne, plus de 41 000 ménages ont été expulsés, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2020. Même constat en Irlande qui observe une hausse de 60 % des expulsions entre 2020 et 2021.

Un plan européen pour lutter contre le sans-abrisme

Dans le rapport, la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa sont revenus sur le lancement de la Plateforme Européenne de lutte contre le sans-abrisme à Lisbonne l’année dernière. L’objectif : Éradiquer le sans-abrisme en Europe. Un combat d’autant plus important que le déplacement des populations ukrainiennes à la suite de l’invasion du pays par la Russie risque d’augmenter les chiffres de l’errance en Europe.

En 2021, l’Angleterre a enregistré 1 286 décès (+80 % en deux ans), la capitale irlandaise, Dublin, 115 décès, soit plus du double par rapport à 2019 et la France 623 décès, soit une hausse de 6 % par rapport à 2020. 

Afin de lutter contre les expulsions des ménages européens et le sans-abrisme, la Fondation Abbé Pierre et la Feantsa ont formulé une série de recommandations à destination des décideurs politiques.

 

La rédaction 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer