Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 8 mars 2022 - 15:00 - Mise à jour le 19 mai 2022 - 11:40
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#CeuxQuiFont : Louise Boyard, fondatrice des Robin.e.s des Bennes

Les Robin.e.s des bennes est une association créée à Amiens en 2019 pour lutter contre les gaspillages et la précarité tout en créant du lien social et un réseau d'économie circulaire.

Podcast : #CeuxQuiFont avec Louise Boyard, fondatrice des Robin.e.s des Bennes
Podcast : #CeuxQuiFont avec Louise Boyard, fondatrice des Robin.e.s des Bennes

 

Les Robin.e.s des Bennes, c’est quoi ?

 

C’est lors d’un voyage à Montréal que Louise Boyard, fondatrice de l’association, découvre la pratique courante du « dumpster driving » (littéralement faire les poubelles), qui consiste à rechercher dans les poubelles publiques ou de supermarchés des aliments comestibles ou des articles jetés qui conservent une valeur nutritionnelle. De retour à Amiens, elle organise une virée nocturne avec ses amis à l’arrière d’une grande surface pour se faire une idée de l’état du gaspillage alimentaire près de chez elle. Lorsqu’elle découvre les quantités de nourriture gâchée — et ce, malgré l’entrée en vigueur de la loi de 2016 contre le gaspillage alimentaire —, elle décide de régler le problème et fonde les Robin.e.s des Bennes. 

 

 On a commencé dans les bennes pour rendre visible l’invisible aux yeux des gens. »

Louise Boyard, fondatrice des Robin.e.s des Bennes

 

Lutter contre le gaspillage alimentaire et la précarité

Plutôt que de simplement dénoncer ce gaspillage, Louise et ses camarades décident de démarcher les acteurs locaux pour collecter et redistribuer leurs invendus. L’association parvient à mobiliser des directeurs et directrices de supermarchés, des boulangers, mais aussi des enseignes de restauration rapide. Dans ce territoire agricole, les Robin.e.s des Bennes ont également l’idée de convaincre les maraîchers. Régulièrement, les bénévoles vont glaner dans les champs pour récupérer des tonnes de fruits et légumes pour les redistribuer. Pour permettre aux habitants précaires de bénéficier de ces invendus, l’association a imaginé des dispositifs tels qu’un frigo partagé dans l'espace public, l’organisation de disco soupes/smoothies accompagnés d'ateliers cuisine.

 

Impulser un mouvement d’économie circulaire

 

Petit à petit, l’association s’attaque à d’autres gaspillages. Alternatives zéro déchet, dons et échanges de vêtements ou d’objets, mais aussi organisation d’une « Freeperie » qui s’installe chaque trimestre dans un nouveau quartier d’Amiens et accueille plus 900 personnes sur deux jours. 

L’association incite également les habitants à réparer et à fabriquer eux-mêmes à l’occasion des repair cafés ou d’ateliers. Les Robi.n.es des Bennes parviennent ainsi à développer un véritable mouvement d’économie circulaire au sein de la communauté. 

 

Se rencontrer et créer du lien social

 

Avec la création d’un groupe Facebook qui compte aujourd’hui plus de 4 700 membres, bénéficiaires, partenaires et bénévoles, s’informent, échangent, s’organisent, font vivre l’association.

 Nous touchons une mixité sociale impressionnante : des gens qui sont dans des situations d’urgence, des personnes qui viennent d’arriver sur le territoire, des sans-abri, des précaires… Et nous avons une classe moyenne voire aisée qui vient nous voir. Pour de nombreuses personnes, l’association a changé leur vie. C’est assez émouvant. Des gens pleurent quand ils reçoivent, d’autres ne savaient plus donner. Beaucoup attendaient cette plateforme pour changer leurs comportements. »

Louise Boyard, fondatrice des Robin.e.s des Bennes

 

L’adhésion à l’association est gratuite ainsi que l’ensemble des évènements proposés. Le modèle de gouvernance de l’association est participatif : elle organise des réunions publiques auxquelles toute personne peut participer, proposer un projet et faire entendre sa voix. 

 

Les objectifs de développement des Robin.e.s des Bennes 

 

Lauréate de la première promotion de l’incubateur d’associations de la Fondation Bouygues Telecom, les Robin.e.s des Bennes compte bien essaimer ses expérimentations en ouvrant de nouvelles antennes en Picardie. D’ici 5 ans, Louise Boyard et ses équipes de bénévoles prévoient :

 

  • des création de postes : une personne salariée pour consolider les bases, puis un·e chargé·e de missions  et chargé·e de projets pour accompagner la croissance exponentielle de l’association et le développement d’antennes dans la région 
  • des formations pour assurer une montée en compétence sur des thématiques spécifiques ( traitement des déchets, hygiène alimentaire) 
  • l’obtention d’agréments.

 

Comment soutenir les Robin.e.s des Bennes ? 

 

Si vous vivez près d’Amiens, l’association recherche de nouveaux bénévoles pour rejoindre ses équipes. Rendez-vous sur sa page Facebook et son groupe Facebook. 

 

Si vous souhaitez soutenir l’action de l’association et aider les Robin.e.s des Bennes à grandir et à développer son mouvement d’économie solidaire et circulaire à l’échelle régionale, vous pouvez  faire un don. 

 

 

Cet épisode est soutenu par la Fondation Bouygues Telecom.
Les Robin.e.s des Bennes est lauréat d'Incub'Asso, l'incubateur d'associations de la Fondation Bouygues Telecom.

 

 

Fermer

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer