Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 24 juin 2014 - 09:40 - Mise à jour le 9 avril 2020 - 13:28
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Dis Flavie : C’est quoi un Charity run ?

Courir pour la bonne cause ? Marcher toute une nuit et fédérer ses amis pour qu’ils mécénent une association ? Une façon de donner et de récolter des fonds répandue dont les formes se diversifient… Le principe est simple : se faire « sponsoriser » par des amis, des contacts voire son entreprise afin de relever un défi sportif et à cette occasion verser les fonds à une association, ou tout simplement participer à un événement sportif dont les bénéfices seront reversés.

Dis Flavie : C’est quoi un Charity run ?

L’idée fait son chemin en France depuis quelques temps et tend à se généraliser : les « charity runs », les courses, marches et les défis sportifs caritatifs se multiplient ses derniers temps. 

Le principe est simple : se faire « sponsoriser » par des amis, des contacts voire son entreprise afin de relever un défi sportif et à cette occasion verser les fonds à une association. 

Des plateformes web spécialisées existent même. Elles permettent aux personnes de rechercher l’événement adapté mais aussi la cause et l’association à soutenir. 

On a tous vu, sur les réseaux sociaux, dans les médias ou les transports en commun des « color runners » récemment. A ce jour, l’association a reversé plus de trois millions de dollars à d’autres associations et implante le concept dans de plus en plus de pays, ce qui laisse deviner un succès croissant et un potentiel de récolte très élevé. 

Certaines associations organisent leur propre course comme la course Enfants sans cancer  tandis que d’autres se greffent en parallèle à un événement sportif existant. Courir contre le cancer permet aux participants de différents événements majeurs (marathon de Paris par exemple) de récolter des fonds destinés à la recherche contre le cancer.  

Le concept se développe aussi dans le secteur économique, certaines associations prospectent directement dans les entreprises.

Mêlant l’animation, l’entraînement, la motivation et la levée de fonds, cette méthode est devenue un véritable outil d’implication sociale de l’entreprise et de fédération des employés autour d’une cause. 

Le concept est même poussé jusqu’aux périodes d’entraînement des particuliers. Le charity miles permet aux sportifs de faire gagner de l’argent aux associations via une application, leurs parcours de courses ou de vélos étant sponsorisés par des entreprises partenaires. A 25 cents le mile de course, les sommes obtenues deviennent rapidement importantes. C’est une vraie bonne idée qui transforme le défi sportif exceptionnel en un entraînement caritatif quotidien. 

Les entreprises qui sponsorisent ces événements sportifs de longue date sont également impliquées dans ces opérations de mécénat, gagnant ainsi en visibilité et permettant d’ajouter du sens à leur démarche sociale. 

Contrastant avec certains événements très connus qui n’ont pas de visée philanthropique, les défis sportifs caritatifs se multiplient, fédérant les causes et les personnes tout comme les entreprises mécènes. Il y a fort à parier que cette pratique se multipliera de plus en plus dans l’avenir pour devenir un acte presque anodin, le réflexe de mécénat devenant un petit plus inscrit dans nos actions quotidiennes.

Des questions sur le mécénat, le monde associatif ou la philanthropie ?  Toutes les semaines retrouvez les réponses de Flavie DEPREZ :

28 ans, un parcours universitaire varié - Sciences Po Lille (administration publique), Paris-Dauphine (option politique et culture), Master’s program of Cultural and Creative Industries au King’s College à Londres ... Une expérience professionnelle multiple en fundraising (Children’s Discovery Center à Londres, Lille 3000) et en politique culturelle au sein du Secrétariat général du Ministère de la culture et de la communication (chargée de mission de valorisation du patrimoine immatériel culturel) ...  Flavie a remporté l’Oscar du Mécénat Culturel Jacques Rigaud de l’Admical en 2012 avec l’entreprise Doublet, dont elle était la responsable du mécénat. 

Experte, elle accompagne aujourd'hui en tant que consultante indépendante les différents acteurs concernés dans des partenariats de mécénat aux enjeux croisés.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer