[EN IMAGES] « 10 euros pour aider quelqu’un qui souffre, c’est pas la mort »

[EN IMAGES] « 10 euros pour aider quelqu’un qui souffre, c’est pas la mort »
Le Fonds pour les soins palliatifs lance, avec le soutien de JCDecaux, sa première campagne d’affichage d’appel aux dons. L’objectif : interpeller les passants sur leur capacité à soutenir des personnes gravement malades et leur entourage.


 


 

Le Fonds pour les soins palliatifs lance pour la première fois une campagne d’affichage, avec pour objectif d’encourager les dons. La campagne est diffusée sur des panneaux publicitaires dans toute la France, depuis le 10 avril et jusqu’en décembre 2019, avec le message suivant : « 10 euros pour aider quelqu’un qui souffre, c’est pas la mort».

 

Une phrase qui a vocation à interpeller, pour sensibiliser les citoyens aux problématiques de la fin de vie, aux besoins de ceux qui les accompagne, et sur leur capacité à les soutenir.


 

Lutter contre le tabou de l’accompagnement de la fin de vie

 

Le projet est soutenu par JCDecaux, qui a mis gracieusement à disposition les 2 000 panneaux d’affichage pour la campagne. « Dans une société qui rêve de “la mort de la mort “, on oublie trop souvent ceux qui souffrent physiquement et psychologiquement ainsi que leurs proches qui ont la lourde mission d’essayer de les soulager », explique Jean-Charles Decaux, qui a choisi de soutenir le Fonds pour les soins palliatifs pour aider à « lutter contre le tabou de l’accompagnement de la fin de vie ».

 

En 8 ans d’activité, le Fonds pour les soins palliatifs a soutenu 76 projets au service des soins palliatifs, pour les personnes malades comme pour les proches qui les accompagnent.

 

, , , ,