Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 10 mai 2019 - 07:39 - Mise à jour le 10 mai 2019 - 09:08
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[CHIFFRE] 42,5 % des 18-30 ans ont envie d’entreprendre

France Active et Opinion Way se sont intéressés au regard que portent les jeunes sur l’entrepreneuriat. Si les jeunes sont attirés en majorité par l’idée d’entreprendre, ils peinent à franchir le pas, principalement à cause d’un manque d’information sur les dispositifs d’aide existants.

[CHIFFRE] 42,5 % des 18-30 ans ont envie d’entreprendre

 

 

 

 

« Un parcours du combattant » mais aussi « une aventure excitante »... L’idée de monter son entreprise effraie autant qu’elle attire les 18-30 ans. C’est ce qui ressort d’un sondage sur les jeunes et l’entrepreneuriat, réalisé en mars 2019 par OpinionWay pour le réseau associatif d’entrepreneurs France Active.

 

Dans un contexte économique où burn-out (épuisement mental, physique et/ou moral lié au travail), bore-out (ennui au travail) ou brown-out (manque de sens au travail) se cumulent sur le lieu de travail, l’idée d’entreprendre est devenue indéniablement attractive auprès des jeunes. Selon le sondage OpinionWay pour France Active paru en avril 2019, plus d’un jeune sur deux considère qu’il est plus motivant d’être entrepreneur que salarié, et 42,5 % des jeunes interrogés affirment avoir envie d’entreprendre.

 

Pour 59 % d’entre eux, l’envie d’entreprendre répond à un besoin pragmatique : éviter le chômage. 51 % évoquent une envie de liberté, 36 % l’envie de créer son propre emploi et d’en créer d’autres, 36 % la perspective de gagner de l’argent.

 

 

Besoin d’aide et d’informations

 

Dans les faits, nombreux sont les obstacles qui se dressent sur le parcours des entrepreneurs en herbe. Pas la charge de travail, contrairement à une certaine idée reçue sur une génération jugée « flemmarde » : seuls 20 % d’entre eux disent redouter un rythme de travail trop important.

 

Les principaux freins mentionnés sont avant tout financiers (55 %), administratifs (37 %), et la peur d’échouer (34 %). Beaucoup des jeunes interrogés demandent un coup de pouce financier (31 %), un besoin qu’expriment davantage les hommes (35 %) que les femmes (27 %). Se sentir entouré fait également partie des besoins mentionnés, qu’il s’agisse de l’appui d’un réseau professionnel (21 %) ou de celui d’un coach (20 %).

 

Au-delà des difficultés appréhendées par les futurs entrepreneurs, c’est le manque d’information sur les dispositifs d’aide à l’entrepreneuriat qui décourage le plus les jeunes. Le sondage met en évidence l’ampleur de cette méconnaissance : 69 % des 18-30 ans affirment ne pas connaître les dispositifs d’aide à la création d’entreprise, un chiffre qui monte à 76 % parmi les 25-30 ans. Et 20 % affirment qu’aucune aide ne suffirait à les aider à monter leur entreprise, car ils n’y arriveraient pas.

 

Consulter l’ensemble des résultats du sondage Opinionway pour France Active.

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer