Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 23 juillet 2014 - 07:40 - Mise à jour le 11 février 2015 - 13:43
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EDITO] L'électrochoc de la salade de pommes de terre

Le succès de la salade de pommes de terre financée sur Kickstarter peut désoler dans un premier temps. En réalité, il nous incite à continuer et prouve le potentiel du crowdfunding.

[EDITO] L'électrochoc de la salade de pommes de terre

Il y a des jours comme ça, où on réalise l'absurdité du monde. Des jours où on ne comprend pas comment l'homme réfléchit. Bref, parfois, on se dit que les gens (pas nous bien sûr!) sont vraiment... cons. C'est ce qui nous est arrivé quand on découvert ce qu'avait réussi à réaliser Zack Danger Brown. Le 3 juillet, cet américain a lancé une opération de crowdfunding sur le site Kickstarter pour... financer sa salade de pommes de terre.

Au début, l'Américain demandait 10 dollars. Face à l'engouement qu'a suscité sa requête, les dons ont grimpé. Ambitieux, il a alors monté son objectif à 1000 dolars. Alors que cette somme semblait déjà scandaleuse, elle a encore largement était dépassée. Finalement, ce sont plus de 60 000 dollars qui ont été récoltés. 

Pourquoi tant de personnes se sont mobilisées et ont fait des dons alors que chaque semaine, de nouveaux projets, beaucoup plus louables, échouent avant même de voir le jour faute de moyens financiers et de dons de particuliers ? L'incompréhension reste. 

Mais il y a aussi des jours où on se dit que tout est possible... malgré l'absurdité du monde. En effet, si toute cette communauté d'internautes a participé à ce "projet", elle peut bien participer à d'autres. D'autant plus si ceux là ont une vocation sociale, humanitaire, sanitaire ou culturelle. Mais attention, si tant de personnes ont donné pour une salade de pommes de terre, c'est parce que la requête de Zack Danger Brown était insolite. Aussi, il promettait plusieurs contreparties (plus ridicules les unes que les autres, certes) aux donateurs. 

Ne serait-ce pas alors bon de tirer leçon de cette expérience ? Ne serait-ce pas aux organisateurs de collecte de fonds d'innover, de faire rêver l'internaute, d'impliquer le donateur ? Il est abreuvé de projets très louables, visibles sur toutes les plateformes de crowdfunding qui naissent comme des champignons. A nous de le capter ! 

Aussi, cet événement est sans doute le moment de pointer du doigt (bien que certains l'avaient déjà fait auparavant) le fonctionnement de certains sites de financement participatif. A trop vouloir donner la possibilité à tout le monde de lancer son projet, tout projet devient susceptible d'être publicisé sur le site et, le cas échéant, financé. Quand il s'agit de deux ados en manque d'aventure qui veulent se faire financer leur "stage humanitaire" en Afrique, l'appel aux donateurs est largement discutable, mais ça peut encore passer. Mais alors quand quelqu'un demande de l'aide pour cuisiner sa salade de pommes de terre... 

A nous et vous, professionnels de la levée de fonds, de démultiplier les efforts pour rendre un service supplémentaire de filtre et de conseils, aux potentiels internautes donateurs, mais surtout aux associations ou autres organisations motivées. 

Enfin, il y a des jours comme ça où on remercie les ambitieux un peu fous comme Zack Danger Brown, juste pour avoir fait parler du crowdfunding, une fois de plus.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer