Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 10 octobre 2019 - 13:24 - Mise à jour le 14 octobre 2019 - 08:07
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

#GirlsGetEqual, la campagne de Plan International pour la Journée des filles

Mariage précoce et forcé, travail infantile, pauvreté, violences… Dans le monde, 132 millions de filles âgées de 6 à 17 ans sont privées d’éducation. L’ONG Plan International a donc lancé sa campagne #GirlsGetEqual pour la 8e Journée internationale des filles. L’objectif : que les internautes se mobilisent et exigent l’égalité des genres dès l’école. 

#GirlsGetEqual, la campagne de Plan International pour la Journée des filles

 

 

 

 

L’éducation des filles, levier majeur contre les inégalités de genre

 

Le 11 octobre a été désigné Journée internationale des filles par l’ONU en 2012, notamment grâce au travail de l’ONG de solidarité Plan International. Ce réseau travaille tout au long de l’année à faire respecter les droits des enfants et l’égalité filles-garçons dans plus de 50 pays en développement. Elle concentre ses efforts sur l’éducation afin d’agir à la source des inégalités. 

 

Bien que l’éducation soit un droit humain fondamental pour tous les enfants, conformément à l’article 28 de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant de 1989, 1 fille sur 5 dans le monde est privée de scolarisation à cause de la pauvreté, des conflits et/ou des discriminations dont elle est victime selon l’ONG. Cette déscolarisation fragilise les filles et les rend davantage vulnérables aux violences sexistes et sexuelles. Une enfant privée d’école a en effet trois fois plus de risques d’être mariée avant ses 18 ans qu’une fille qui a suivi des études secondaires. 

 

« L'éducation reste l'un des leviers les plus puissants pour lutter contre la pauvreté, les mariages d'enfants, les violences et les inégalités filles-garçons », souligne Plan International. Qui fait également valoir dans son communiqué combien améliorer la condition des filles profite à toute la société : en moyenne, les scolariser une année supplémentaire se traduirait par une hausse du PIB de 0,37 %. 

 

#GirlsGetEqual, le mouvement pour exiger collectivement l’égalité dès l’école

 

Pour cette 8e Journée internationale des filles, Plan International a donc lancé une campagne en faveur de l’égalité de genre dès l’école. Depuis le 5 octobre, les internautes sont invité·e·s à publier leur photo avec le signe égal dessiné sur la joue, accompagné du hashtag #GirlsGetEqual. Le premier visage de cette mobilisation : l’actrice Pauline Lefèvre, ambassadrice de l’ONG depuis 2017.  

 

Pour aider directement les filles les plus vulnérables, Plan International propose des parrainages d’enfants d’Afrique de l’Est, d’Afrique de l’Ouest, d’Asie et d’Amérique Latine. Mariages précoces et forcés, travail infantile, esclavage domestique, pauvreté, violences… Ses programmes, variés, sont adaptés aux problématiques de chaque région. 

 

En Ethiopie, par exemple, l’ONG intervient notamment dans la région rurale d'Amhara où 75 % des filles sont mariées avant leur majorité. Avec la création de « clubs de filles » les informant sur leurs droits, l’installation d’une boîte aux lettres permettant aux élèves d’avertir leurs professeurs des mariages d’enfants dans la communauté ou encore la sensibilisation des filles et des garçons sur les conséquences des mariages précoces, Plan International a permis l’annulation de 30 mariages d’enfants en 2 ans. De quoi se rapprocher un peu plus de son objectif pour 2022 : que 100 millions de filles aient le droit d’apprendre, diriger, décider et s’émanciper.

 

 

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer