Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 22 janvier 2015 - 12:41 - Mise à jour le 23 juin 2017 - 15:01
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[ENTRETIEN] Gaëlle Simon, Déléguée générale de l’Institut Télémaque

Rencontre cette semaine avec la dynamique déléguée générale de l'Institut Télémaque. Cet institut a pour objectif de participer à la relance de l’ascenseur social et à une meilleure égalité des chances en accompagnant des jeunes brillants et motivés issus de milieux défavorisés. Depuis 2005, 550 jeunes ont été accompagnés, 1100 parrains et 90 établissements partenaires se sont engagés à nos côtés. 330 jeunes sont actuellement suivis dans 3 régions : Ile-de-France, Rhône-Alpes, Nord-Pas de Calais.

[ENTRETIEN] Gaëlle Simon, Déléguée générale de l’Institut Télémaque

Quel parcours vous a amenée à vous engager auprès des jeunes défavorisés mais brillants ou motivés ?

 

Certainement la volonté d’allier travail pour subvenir à mes besoins et engagement auprès des autres sur un terrain qui m’a toujours intéressée, celui de l’égalité des chances. Avant d’arriver à l’Institut Télémaque j’ai travaillé pendant quatre ans à la communication d’un grand groupe industriel mais j’ai toujours eu des engagements associatifs solidaires auprès des sans abris comme dans le milieu carcéral en donnant par exemple des cours de français. J’ai toujours eu conscience de la chance qui m’a été offerte de naître dans un environnement favorisé où accéder aux études allait de soi.

Quand en février 2006 Patrick Gagnaire, le fondateur de Télémaque avec Serge Weinberg, m’a proposé de devenir chef de projet dans cet institut créé l’année précédente je n’ai pas hésité. Cela me permettait de donner beaucoup de sens à mon activité professionnelle et j’ai accepté deux ans plus tard d’en devenir la déléguée générale.

Même si j’ai conscience que cela représente une goûte d’eau, les résultats obtenus par les 550 jeunes que nous avons accompagnés depuis la création de Télémaque sont une très grande satisfaction. Et voir naître des ambitions chez des jeunes très gratifiant.

 

Comment s’articulent les aides apportées aux jeunes par les écoles avec celles dispensées par les entreprises ?

 

La raison d’être de l’institut est d’aider les jeunes brillants ou motivés issus de milieux modestes à aller au maximum de leurs capacités. Pour relancer l’ascenseur social et leur donner autant de chances de révéler leur potentiel que les enfants issus de parents cadres ou enseignants.

Pour ce faire nous avons passé avec le ministère de l’éducation une convention nous permettant d’aller dans les écoles, principalement dans des zones d’éducation prioritaires. Dans les 90 établissements partenaires nous travaillons avec des référents pédagogiques qui s’engagent à accompagner personnellement les élèves sélectionnés.

L’entreprise qui signe un contrat avec Télémaque s’engage, elle, à proposer un tuteur qui accompagnera lui aussi personnellement le jeune pour élargir son horizon. 

Chaque tutorat est unique, le tuteur intervenant comme un « passeur social » peut aussi bien emmener l’élève voir une exposition que découvrir une entreprise ou rencontrer des personnes selon ses intérêts exprimés. L’entreprise apporte aussi une aide financière de 2700 euros par enfant (1080 après déduction fiscale) permettant d’assurer cours de soutien ou voyages linguistiques si besoin. C’est ce double tutorat -école entreprise- qui fait la réussite de notre action. Et aussi le fait que l’accompagnement se réalise sur la durée.  Nous sélectionnons les jeunes dès le collège ou dans les centres de formation des apprentis avec l’accord de leurs parents bien sûr pour les accompagner jusqu’à l’examen clôturant leur scolarité. Nous avons atteint un taux de réussite au baccalauréat de 97% avec 80% de mentions, soit très largement au dessus de la moyenne nationale, remarquable compte tenu du milieu d’origine des enfants. D’autant que nous ne laissons jamais tomber un jeune en accompagnement pour une question de niveau.

 

En dix ans de vie de l’Institut Télémaque pouvez-vous percevoir de grandes tendances dans l’évolution du mécénat en France ?

 

Oui la quarantaine d’entreprises* nous accompagnant aujourd’hui permet de noter certaines tendances. D’abord une professionnalisation du mécénat, les grosses entreprises ne se contentant plus de signer un chèque mais ayant de plus en plus souvent des services dédiés. Elles ont aussi la volonté de faire vivre le mécénat au sein de l’entreprise avec un engagement des salariés qui sont de plus en plus souvent en quête de sens dans leur travail. Je dirais que le mécénat a de plus en plus sa place dans l’entreprise. Et cela commence à se sentir dans les entreprises de petite ou même très petite taille.

De grands groupes comme Axa et Schneider qui ont vraiment été précurseurs dans ce domaine constituent l’essentiel de nos partenaires. Mais parmi les entreprises nous accompagnant aujourd’hui se trouvent aussi des structures comme Projectim à Lille ou My little Paris.

Bien sûr l’engagement ne porte alors pas sur plusieurs dizaines de jeunes comme dans les grands groupes mais sur un ou deux. Nous avons étoffé l’équipe parisienne et ouvert des antennes à Lyon et Lille pour développer nos partenariats avec les petites entreprises. Nous accompagnons actuellement 350 élèves mais visons 500.

Rechercher de nouveaux partenaires est une obligation tout comme rester à la hauteur avec des entreprises qui sont auprès de nous depuis le début mais devenant de plus en plus exigeantes parce que très sollicitées.

 

Suivre les actions de l'Institut Télémaque sur Carenews

*37 entreprises ont déjà rejoint ce projet : 1000 MERCIS, FONDATION ADECCO, FONDATION APRIL, AXA / AXA ATOUT CŒUR, BANQUE POPULAIRE LOIRE ET LYONNAIS, BIOMERIEUX, BNP PARIBAS, CAISSE DES DEPOTS, CANAL+, CEA GRENOBLE, DARTY, DELOITTE, FONDATION EDF, EY, FONDATION FDJ, GDF SUEZ, FONDATION HSBC POUR L’EDUCATION, KERING, FONDATION KIABI, MAZARS, MOBILIS, NEXITY, LA POSTE, PROJECTIM, REXEL, SANOFI, SCHNEIDER ELECTRIC, FONDATION SEB, FONDATION SFR, SNCF, SOLVAY, TECHNIP, FONDATION TOTAL, UBS, FONDATION VENTE-PRIVEE.COM, FONDATION VEOLIA, ZARA

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer