[EDITO] L'engagement associatif, une forme d'engagement politique ?

[EDITO] L'engagement associatif, une forme d'engagement politique ?
Le 11 mars dernier au Carrefour des Associations Parisiennes (CAP), Carenews était partenaire d'une soirée consacrée à l'engagement des femmes. Retour sur des témoignages passionnants qui éclairent des parcours associatifs aussi bien que politiques. Un sujet d'actualité en cette semaine pré électorale et une réflexion sur l'imbrication de ces engagements.


Le CAP avait organisé cette conférence pour rebondir sur la journée des droits de la femme et mettre en lumière trois parcours de femmes dans le monde associatif.

Gisèle Stievenhard a créé l'Assemblée des Femmes, a été adjointe au maire de Paris et est aujourd'hui entre autres vice-présidente de l'association l'Ecole de la deuxième chance.

Françoise Hostalier est ancien secrétaire d'état à l'enseignement scolaire et ancienne députée : elle est présidente de la fédération associative Mères pour la Paix et participe à de nombreux projets associatifs.

Eugénie Touré est fondatrice et directrice de l'association Les P'tits Chantiers de la Vie (anciennement les Artisans du Sourire) qui agit pour le mieux-vivre des enfants en difficulté, notamment en situation de mal logement en rénovant et décorant des chambres d'enfants. 

Toutes trois ont raconté leurs actions au sein du milieu associatif et leur engagement, qu'il soit hérité du milieu familial ou issu d'une expérience personnelle. Traduit pour certaines dans l'engagement politique, cet engagement a pour point commun l'action associative et une forte implication personnelle.

En France l'engagement politique n'est pas toujours bien considéré, souvent associé à un désir personnel de pouvoir. L'engagement associatif est en général mieux perçu, mais assez mal valorisé. L'implication personnelle des acteurs suscite à la fois admiration et jalousie, incompréhension et envie. 

Ces deux formes d'engagement sont de fait considérées séparément, même si elles ont en commun une faible valorisation. Pourtant l'engagement associatif est une forme d'engagement politique au sens noble du terme, au sens d'agir pour la cité , pour la société ; et l'engagement politique est un engagement associatif stricto sensu, les partis politiques étant des associations.

Les formes d'actions sont différentes, pour autant leurs objectifs sont semblables. Le temps passé, le bénévolat, le travail collectif - et ses problèmes de gouvernance - sont également des points communs entre les deux engagements. L'un et l'autre ont toujours besoin de plus de volontaires, et la question du renouvellement est présente des deux côtés : un équilibre difficile à trouver mais qui est la clé de la réussite dans un cas comme dans l'autre.

, , , , ,