Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 23 avril 2021 - 08:00 - Mise à jour le 23 avril 2021 - 08:00
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

3 chiffres du baromètre de l’entrepreneuriat social 2020

Créée en 2008, Convergences est la première plateforme de réflexion, de plaidoyer et de mobilisation en Europe en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) et de la construction d’un monde « Zéro exclusion, Zéro carbone, Zéro pauvreté ». Sa mission est de susciter la réflexion et l’action, de diffuser des bonnes pratiques et de favoriser la co-construction de partenariats innovants à fort impact sociétal. Convergences travaille dans divers domaines pouvant déclencher un effet décisif en faveur de ses objectifs : solidarité internationale, préservation de la planète, finance solidaire et inclusive, responsabilité sociétale des entreprises, économie sociale et solidaire, nouvelles technologies pour le développement, etc.

Crédit photo : Andrii Yalanskyi.
Crédit photo : Andrii Yalanskyi.
Top 50 de l'entrepreneuriat à impact

Cet article est issu du Top 50 de l’entrepreneuriat à impact. Initié par Carenews, piloté par HAATCH et l'ESSEC et soutenu par BNP Paribas, ce classement dévoile les 50 structures (entreprises, associations, coopératives) les plus impactantes de 2020.

Découvrez le détail du Top 50 et ses lauréats dans le livre de 136 pages qui présente la méthodologie, les critères d'évaluation, les portraits, les chiffres, les analyses et dossiers de fond sur les réseaux de l'ESS ou la mesure d'impact.

 

  • 82 % des entrepreneurs sociaux estiment que le changement climatique est le problème le plus urgent à résoudre. 

Le climat se maintient largement en tête des défis prioritaires pour les entrepreneurs sociaux : pour 82 % d’entre eux, il s’agit du problème le plus urgent à résoudre, devant celui de la cohésion sociale (49 %). En lien également avec la crise sanitaire actuelle, la santé fait son entrée dans le top 3 des priorités des Français, devançant de deux points les questions liées à la pauvreté (39 % contre 37 %).

 

  • Les attentes partenariales des entrepreneurs sociaux : 85 % collaborent avec des entreprises classiques et 72 % avec les pouvoirs publics. 

Les entrepreneurs sociaux sont 85 % à collaborer avec des entreprises classiques et 72 % à travailler avec les pouvoirs publics (+6 points). En hausse de 6 points également, une conviction à 94 % que le développement de l’activité peut être impacté positivement en collaborant avec les pouvoirs publics. La perception des mesures prises par les pouvoirs publics pour soutenir l’activité économique face à la crise est cependant plus nuancée : suffisantes pour 65 % des entrepreneurs sociaux sondés, ces mesures sont vues à 64 % comme insuffisamment adaptées aux besoins spécifiques des entreprises sociales.

 

  • 89 % des entrepreneurs sociaux estiment que les perspectives de développement de l’entrepreneuriat social sont bonnes en France.

Un chiffre stable, qui reflète une certaine confiance dans l’avenir, malgré la crise sanitaire. Celle-ci n’apparaît d’ailleurs comme une menace que pour 5 % des entrepreneurs sociaux sondés, 6 sur 10 considérant plutôt qu’il s’agit d’une opportunité pour le secteur. 25 % des entrepreneurs sociaux envisagent de réorienter tout ou partie de leurs activités suite à la crise, et 83 % prévoient même de recruter (+14 points), un chiffre élevé qu’une éventuelle baisse de l’emploi en début de crise ne saurait suffire à expliquer.

 

Fermer
Fermer