Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 2 juin 2015 - 14:28 - Mise à jour le 8 juin 2016 - 08:48
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[MERCREDI EN IMAGES] Campagne Water Aid: Et si les hommes avaient leurs règles ?

Water Aid est une association britannique qui se bat pour permettre l’accès au plus grand nombre à l’eau potable et à l’hygiène. Sa dernière campagne concerne l’hygiène féminine et met en scène…des hommes.

[MERCREDI EN IMAGES] Campagne Water Aid: Et si les hommes avaient leurs règles ?

Dans le monde, 1,25 milliard de femmes n’ont pas accès à des toilettes durant leur règles. Cela peut paraître impensable car pour nous l’accès à des toilettes est banal, il ne constitue pas un élément handicapant pendant la période des règles mais ce n’est absolument pas le cas sur toute la planète.

Ce problème peut être renvoyé au second plan car parler des menstruations reste tabou et les hommes n’aiment pas aborder le sujet qui les met mal à l’aise. C’est pourquoi, à l'occasion du Menstrual Hygiene Day, l’association Water Aid a imaginé comment cela se passerait si c’était les hommes qui avaient leurs règles. Elle imagine six différences fondamentales:

  • les règles seraient un signe d’évidente virilité
  • l’arrivée des premières règles serait une fête, on aurait instauré des cérémonies pour les célébrer
  • il n’y aurait pas de surnom pour les règles car cela ne gênerait pas d’en parler avec les vrais mots plutôt que de trouver des expressions imagées
  • les sportifs prendraient leur règles comme un évènement réellement important et le feraient savoir
  • l’accès aux sanitaires serait un droit fondamental car il serait impensable qu’un homme puisse souffrir de leur absence pendant leurs règles
  • les pubs pour les tampons seraient masculines et viriles et les tampons seraient quasiment présentés comme des outils high tech.

La démarche de Water Aid est originale et souhaite mettre en avant le fait que de voir les règles comme un sujet tabou peut mettre de nombreuses femmes dans des situations compliquées voire dangereuses pour leur santé et que cela n’existerait sûrement pas, ou du moins ce ne serait pas aussi dissimulé, s’il s’agissait d’une situation touchant les hommes.

Source

Crédit Photo

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer