Aller au contenu principal
Par Carenews INFO - Publié le 14 juin 2015 - 14:24 - Mise à jour le 30 juin 2015 - 14:41
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

Les recettes des associations de solidarité internationale augmentent

Une étude analyse l'évolution des ressources et des dépenses des associations de solidarité internationales ces dernières années.

Les recettes des associations de solidarité internationale augmentent

Publiée le 4 juin, l'étude " Argent et associations de solidarité internationale 2006-2011 ", analyse l'évolution des ressources et des dépenses de ces structures. Réalisée par la ministère des Affaires étrangères et du développement international, l'Agence française de développement (AFD), Coordination sud, un collectif d'ONG, et Ritimo, l'étude qui se fonde sur 64 associations montre que le secteur des associations de solidarité internationale (ASI) est en pleine croissance.

Il pèse aujourd'hui plus de 1 milliard d’euros et représente 23 500 emplois en France et à l’étranger. Les ressources des ONG interrogées ont augmenté de 54 % entre 2006 et 2011, (avec une baisse au moment de la crise économique mondiale et une hausse lors du séisme en Haïti). Parmi les constats : un élargissement de leur spectre d'action et une diversification des métiers. Aussi, les ONG parviennent de plus en plus à adopter une approche dite " plurisectorielle " en jonglant entre situation d'urgence, réhabilitation et développement.

Concernant les financements, ceux des particuliers sont légèrement en baisse (même s'ils constituent la plus grande ressource financière privée), alors que les dons des entreprises et fondations ont augmenté. La plus grosse partie des fonds publics sont européens. Coordination Sud profite d'ailleurs des résultats de cette étude pour critiquer la trop faible, selon eux, participation de l'État français à leurs activités.

En ce que concerne les dépenses, fort heureusement, les missions sociales occupent le premier poste (82 % en moyenne). Les frais de fonctionnement représentent 9 % des dépenses et les recherches de fonds 8 %. La région de destination la plus importante des fonds du panel pour les missions à l'étranger reste l'Afrique subsaharienne, mais les actions en Asie se renforcent. Globalement, les ASI françaises privilégient les pays les plus pauvres pour leurs interventions.

En 2011, les effectifs " à temps plein  " des 64 ASI représentaient 38 137 personnes : 23 456 salariés, 13.215 bénévoles, 757 volontaires, 444 personnes " mises à disposition " ou " détachées ", et 265 stagiaires. En moyenne, un bénévole fournit 200 heures de travail chaque année.

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer