Aller au contenu principal
Par Carenews PRO - Publié le 13 septembre 2015 - 20:12 - Mise à jour le 16 septembre 2015 - 14:04
Recevoir les news Tous les articles de l'acteur

[EDITO] A la rencontre des associations : forums de rentrée et communication

Après le retour sur le chemin de l’école, les échanges sur la douceur de l’été et les bienfaits des vacances vient le temps de forums associatifs. Rendez-vous institutionnalisé dans de nombreuses villes, ces rencontres entre le grand public et les associations sont un incontournable de la rentrée. Est-ce pour autant efficace ? À l’heure d’internet quel est l’intérêt de ces grands rassemblements ? Petit tour d’horizon et tendance actuelle.

[EDITO] A la rencontre des associations : forums de rentrée et communication

Depuis le début du mois de nombreuses communes organisent leur forum des associations. Partout l’atmosphère est la même : de grandes salles, soit en mairie soit dans des centres sportifs ou culturels, accueillant de très diverses associations : du club de sport à au club de bridge, de l’association de soutien scolaire aux amicales d’anciens, de l’organisation humanitaire aux organismes sociaux, de l’entraide locale à la défense de l’environnement, tout le monde est là pour montrer ses actions, enregistrer de nouveaux adhérents, recruter des bénévoles. Sur de grands panneaux on a scotché des affiches, des photos, on présente des prospectus sur une petite table, parfois à côté d’une corbeille de bonbons – les gens sont gourmands. Les plus habitués et organisés ont des visuels parlants et attirants, les autres ont parfois d’excellents ambassadeurs qui font sans.

La moyenne d’âge de ceux qui tiennent les stands – et celle du public – est élevée quand le forum a lieu en semaine, elle est plus basse le week-end. Les participants à ces forums sont-ils représentatifs du paysage associatif français ? Sans doute pas tout à fait même s’il est vrai qu’on vérifie souvent le fait qu’une association de bénévoles sans salarié est en général représentée par des personnes en âge de la retraite. Mais tout ne passe pas par la date de naissance, le panorama des associations n’est pas toujours aussi varié qu’en réalité, et toutes les associations ne participent pas à ce genre d’évènement. Pour celles qui ont des salariés, pas facile de gérer les stands le week-end, pour celles qui n’ont pas d’actions locales la connexion n’est pas toujours évidente, et dans tous les cas cela prend du temps, de l’énergie, pour des retombées très inégales.

Pour les associations de loisirs ou sportives, l’intérêt est clair. Pour les autres il s’agit de se montrer, de participer à l’animation de la vie associative locale, de nouer des liens. À l’époque où l’on parlait moins de baisse des financements publics, on peut imaginer que le côté RP (relations publiques) pouvait jouer. Or à l’heure d’internet, des réseaux sociaux et des sites participatifs, le forum des associations à l’ancienne est-il efficace pour recruter, que ce soient des dons, des bénévoles ou des adhérents ? 

Si ces rassemblements sont indispensables à la vie locale et citoyenne, et s’ils sont complémentaires à tout ce qui peut se faire grâce à internet, on pourrait imaginer des organisations renouvelées. Certains collectivités innovent en proposant des événements distincts pour les associations de loisirs et pour les associations sociales/sociétales et solidaires ; d’autres organisent des animations de sensibilisation ou de démonstration pour revivifier l’exercice et attirer un public plus nombreux et toujours renouvelé. Profiter de ces moments pour introduire des rencontres professionnelles* serait une façon d’attirer d’autres exposants tout en donnant à voir aux visiteurs lambda la réalité, souvent méconnue, des associations. Que celles-ci soient dirigées exclusivement par des bénévoles ou avec des salariés, les associations sont toujours des organisations qui ont un objet, des objectifs, des mécanismes internes, des bénéficiaires et des résultats. Bref, des activités qu’on ne peut pas réduire à une occupation de retraités ou de femmes au foyer désoeuvrées.

Sans changer l’esprit de ces rassemblements collectifs et la valeur de leur cause, cela permettrait peut-être, en plus de motiver et de valoriser les acteurs, et d’en attirer de nouveaux, de favoriser la fameuse confiance dont on dit que les associations manquent tant.

Quoi de plus rassurant et motivant pour s’engager ou donner que de voir que les associations sont gérées par des personnes organisées qui se posent des questions de pros ? Internet permet de montrer des graphiques, de publier des comptes-rendus, de justifier l’utilisation des ressources, mais rien ne remplace complètement l’humain… D’où l’importance de préserver tout en les faisant évoluer, ces si familiers forums des associations.

 

* (par rencontres professionnelles on peut entendre des échanges sur le recrutement, des conférences sur les problématiques traitées, des témoignages de bénéficiaires, des reportages sur les actions terrain…).

Fermer

Inscription à la newsletter

Cliquez pour vous inscrire à nos Newsletters

La quotidienne
L'hebdo entreprise, fondation, partenaire
L'hebdo association
L'hebdo grand public

Fermer