[MERCREDI EN IMAGES] Aides et Ex Aequo combattent l’homophobie avec humour

[MERCREDI EN IMAGES] Aides et Ex Aequo combattent l’homophobie avec humour
Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, les associations Aides et Ex Aequo ont lancé une campagne de sensibilisation à la fois sérieuse et humoristique. Elles mettent en avant Homophobiol, un faux médicament qui s’affiche comme étant le « premier traitement de fond contre l’homophobie ».


L’humour, une arme redoutable pour sensibiliser

La Journée internationale de lutte contre l’homophobie a pour but de rappeler qu’aujourd’hui encore, aux quatre coins du globe, les homosexuels sont trop souvent discriminés, rejetés, insultés et maltraités. Les associations Aides et Ex Aequo ont profité de l’occasion pour frapper du poing sur la table à travers une campagne de sensibilisation qui ne laisse pas indifférent. Et pour cause, c’est un faux traitement médical baptisé Homophobiol, « le médicament qui soigne contre l’homophobie », qui y est présenté. La campagne précise que ce remède est disponible sous forme de patch ou de pastille à sucer, et qu’aucune substance toxique n’entre dans sa composition. Un remède 100% naturel élaboré à base d’extraits d’arc-en-ciel et d’agents adoucissants.

La stigmatisation et la pénalisation, les ennemis à abattre

Derrière le ton humoristique de cette campagne, c’est un grave problème qui est abordé. Et pour en venir à bout, il faut avant tout mettre fin à la stigmatisation et à la pénalisation de l’homosexualité qui, soulignent les associations, « font le lit de l’épidémie du VIH ». Pour rappel, l’homosexualité est considérée comme un crime dans plus de 70 pays. Aides distribuera des milliers de boîtes d’Homophobiol dans toute la France, invitant les citoyens à l’administrer autour deux « dès l’apparition des premiers symptômes ».

, , , , ,