[EAU] [POSITIVONS] Deux adolescentes de Bali nettoient leur île

[EAU] [POSITIVONS] Deux adolescentes de Bali nettoient leur île
Melati et Isabel Wijsen sont deux sœurs, originaires de Bali. En 2013, à 10 et 12 ans, elles ont décidé mener la guerre aux sacs en plastique. Aujourd’hui, quatre ans plus tard, elles continuent de mener leur combat main dans la main avec des associations internationales et le gouvernement de Bali. Retour sur un parcours impressionnant et inspirant.


« Bye Bye Plastic Bags »

 

Tout a commencé à la Green School, l’école fréquentée par les deux jeunes filles. Après avoir reçu un cours sur les personnes influentes et emblématiques de l’Histoire, les deux sœurs ont décidé, elles aussi, d’avoir un impact dans la société. Sidérées par la quantité de sacs en plastique qui polluaient leur île, elles ont choisi de faire de la pollution leur combat.

 

En 2013, elles fondent leur association Bye Bye Plastic Bags. Elles ont commencé à nettoyer les plages avec l’aide de leurs amis, et très vite, leur initiative a séduit les habitants de l’île ainsi que beaucoup d’associations.

 

Des jeunes pleines de ressources et un enjeu important

 

Les deux sœurs, en plus de nettoyer les plages de leur île avec leurs amis, ont fait appel à des associations, jusqu’à travailler en étroite collaboration avec les Nations Unies. Elles ont aussi sollicité les réseaux sociaux, ont distribué des sacs écologiques et proposé aux commerçants qui n’utilisent pas de sacs en plastique de le faire savoir grâce à un autocollant.

 

Cependant, Bye Bye Plastic Bags ne s’est pas arrêté là. Après avoir fait signer des pétitions, et jeûné en signe de protestation, Melati et Isabel Wijsen sont enfin parvenues à rencontrer le gouverneur de leur île. I Made Mangku Pastika s’est officiellement engagé à mettre fin à l’utilisation des sacs plastique à Bali. Il a également promis l’interdiction de l’usage de ces sacs d’ici 2018.

 

Il s’agit d’une belle victoire pour les adolescentes, qui ont rappelé à la population que Bali produisait plus de 680 mètres cubes de déchets plastiques tous les jours. Pire encore, la plupart de ces déchets n’étant pas recyclés, ils finissaient dans les océans... Selon la Surfrider Foundation, 8 millions de tonnes de déchets finissent dans l’océan chaque jour. Un désastre pour la faune et la flore maritime. Si le combat des jeunes Balinaises n’est pas terminé, il en vaut la peine !

 

 

, , , , , ,