Header logo

Le portail n°1 dédié à l'intérêt général

FUNDORAMA : collectivités territoriales et mécénat

FUNDORAMA : collectivités territoriales et mécénat
L’association Française des Fundraisers (AFF) a publié en 2016 Fundorama, une étude sur les métiers du fundraising. À cette occasion, l’AFF a également mentionné les enjeux du mécénat pour les collectivités territoriales.


Les collectivités territoriales actives et engagées

 

Selon l’étude de l’AFF, de plus en plus de collectivités territoriales comptent sur le mécénat et la collecte de fonds afin de diversifier leurs ressources et compléter leur budget. Les donations de l’État se faisant de plus en plus rares, ces modes de financements sont maintenant très sollicités. Cependant, si les subventions de l’État baissent, ce n’est pas le cas du nombre d’initiatives prises dans toute la France. Beaucoup d’actions s’organisent autour d’urgences sociales, patrimoniales... sur l’ensemble du territoire.

 

Le mécénat, le nouvel outil préféré des collectivités ?

 

Les collectivités ont aujourd’hui pour ambition de voir plus loin, d’être capable de prévoir et de soutenir l’évolution des rapports avec les citoyens. De ce fait, le mécénat intégré est souvent considéré comme le choix le plus judicieux pour ces enjeux stratégiques. Ainsi, ces nouvelles pratiques donnent naissance à de nouveaux écosystèmes basés sur des valeurs partagées au sein même des territoires. De cette manière, collectivités territoriales, entreprises et associations apprennent à travailler main dans la main pour le développement du territoire. Les collectivités et donc les citoyens se réunissent autour d’un but commun de l’ordre de l’intérêt général, s’affranchissant ainsi des clivages idéologiques ou politiques qui freinent souvent les processus de développement.

 

Sceaux Valley, un nouveau concept solidaire et citoyen

 

L’exemple cité dans Fundorama est celui de Sceaux Valley. Le conseiller municipal délégué à l’économie sociale et solidaire de Sceaux, Othmane Khaoua, décrit Sceaux Valley comme le : « premier réseau social territorial des acteurs du changement ». Les citoyens sont encouragés à proposer des projets et des solutions face aux problématiques de la ville. Une Maison de l’ESS les guide alors vers des structures qui pourront les aider à réellement entreprendre et réaliser le projet en question. Il s’agit donc d’un écosystème qui permet de trouver des solutions durables face aux besoins du territoire. Dans ce cas, la ville, les citoyens, les mécènes et les associations font tous partie d’un cercle vertueux, qui offre de nouvelles perspectives aux collectivités. Pour conclure, l’étude souligne le fait que le mécénat et la collecte de fonds restent des alternatives « crédibles et durables ».

, , , , , , ,